Métro Deux Canadiens sur 10 se croient sous-qualifiés pour leur poste.

Quatre Canadiens sur 10 estiment qu’ils sont surqualifiés pour le poste qu’ils occupent, selon un sondage de Randstad réalisé auprès de travailleurs de 32 pays. Les résultats canadiens correspondent à la moyenne mondiale. Les chiffres les plus élevés sont en Chine, en Turquie et en Grèce, où plus de 7 personnes sur 10 se croient surqualifiées. En Belgique, au Luxembourg et au Danemark, où les chiffres sont les plus bas, moins de 3 personnes sur 10 sont dans cette situation.

Selon Delphine Robert, directrice de Randstad Canada, ces données suggèrent que les travailleurs canadiens ont peu de défis à relever dans le cadre de leur emploi. Elle croit que, pour retenir leurs meilleurs employés, les entreprises devraient chercher des façons de les motiver.

D’un autre côté, 2 Canadiens sur 10 se croient sous-qualifiés pour leur poste. De plus, près de la moitié des personnes sondées jugent que certains de leurs collègues n’ont pas le niveau d’éducation requis pour l’emploi qu’ils occupent.

Ce sondage indique également que la plupart des Canadiens occupent un emploi qui correspond à leur domaine d’études.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!