Daphné Caron Annabelle Boyer

N’essayez pas d’en passer une vite à Annabelle Boyer. Comme le Dr Lightman dans Lie to Me, elle décode votre langage non verbal. Même celui que vous tentez de cacher.

La synergologie, c’est quoi?
C’est l’analyse du non-verbal pour comprendre ce qui se passe dans la tête d’un individu. C’est basé sur des recherches en neurobiologie très sérieuses, comme celles de Paul Ekman, qui est connu parce qu’il est derrière la série Lie to Me. Il a analysé les peuples sans écriture et a compris que les signes non verbaux qui montrent qu’on a peur ou qu’on est en colère sont les mêmes d’une société à une autre.

Par exemple, croiser ses bras, ça veut dire qu’on est fermé à l’autre?
Plusieurs personnes pensent ça, mais c’est plus complexe. Ça peut simplement signifier qu’on a eu une grosse journée et qu’on a besoin d’être dans sa bulle. C’est pour ça qu’on se fie à un minimum de quatre signes pour émettre une hypothèse, et souvent, il en faut bien plus.

Quels genres de signes étudiez-vous?
La dilatation des pupilles, les mouvements des sourcils, de la bouche, de la langue, la façon de s’asseoir sur une chaise, de sourire, d’essuyer une larme, de jouer avec ses cheveux, de déplacer les objets devant soi, de se gratter, etc.

Mais il arrive qu’on se gratte simplement parce que ça pique, non?
Ça pique parce qu’un influx nerveux est envoyé au cerveau, et cet influx est causé par une émotion. Le cerveau écarte 80 % des pensées qu’il génère, sinon, ça ferait trop d’info à traiter et on virerait fou. Mais la pensée née dans le cerveau est ressentie même si elle ne s’est pas rendue à la conscience.

Donc, on ne peut vraiment rien vous cacher?
Non! Personne ne peut trafiquer son non-verbal. Même pas moi. Sans être synergologues, mes interlocuteurs s’en rendraient compte parce que l’humain perçoit ces incohérences.

À quoi ça sert, tout ça?
Moi, je suis consultante en entreprise. On fait appel à mes services pour les entrevues d’embauche, la gestion de conflits, le coaching ou les nouveaux partenariats. C’est aussi utilisé par les enquêteurs du SPVM, du FBI et de la CIA. Ça ne peut pas servir de preuve, mais ça peut indiquer, par exemple, qu’un témoin en sait plus qu’il en révèle.

Et dans votre vie personnelle?
Mon chum a trouvé ça difficile les six premiers mois! Mais au final, ça aide beaucoup la communication dans le couple, parce que ça aide à comprendre les émotions de l’autre.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!