Getty Images/iStockphoto Au Québec, ce sont surtout des entreprises du secteur financier qui ont eu recours aux formations en présence attentive, mais de plus en plus de compagnies de différents domaines s’y intéressent.

Depuis le début des années 2000, on parle de plus en plus de «présence attentive», ce qu’en anglais on appelle mindfulness.

Cette tendance, désormais observable dans les milieux de travail et les écoles, gagne en popularité.

Qu’est-ce que la présence attentive?
Geneviève Desautels, coach professionnelle et conférencière spécialisée dans le leadership authentique, affirme que «la présence attentive, c’est d’abord la présence à soi. Il s’agit d’être conscient qu’on est dans le “ici et maintenant”. En étant présent à soi, on peut être plus disponible pour les autres.»

Selon Mme Desautels, qui travaille en partenariat avec le Groupe de recherche et d’intervention sur la présence attentive (GRIPA) de l’UQAM, cette méthode permettrait d’améliorer le niveau de performance des employés et la satisfaction des clients. «En étant plus présents à eux-mêmes, les employés qui ont participé aux recherches étaient davantage à l’écoute des besoins de leurs clients, ce qui faisait augmenter la satisfaction de ces derniers.»

Mais au-delà de la performance des employés, la présence attentive vise surtout le mieux-être de l’individu dans son milieu de travail. «Il y a bien entendu des bénéfices pour l’employeur et l’organisation, mais au départ, on parle surtout de bénéfices personnels.»

Selon Mme Desautels, la présence attentive contribue à diminuer le stress, l’anxiété et l’épuisement professionnel, qui constituent des dépenses considérables pour les compagnies. Il est donc doublement payant pour les entreprises de miser sur les formations relatives à la présence attentive, d’autant plus que ça renforce le sentiment d’appartenance et de mobilisation des employés.

Comment augmenter sa présence attentive?
Selon la spécialiste, le principal truc pour accroître sa présence attentive est de se concentrer sur sa respiration une ou deux fois de suite pour bien la ressentir. «Comme il faut qu’on respire de toute façon, ça ne prend pas plus de temps, mais ça permet d’être plus présent!» En faisant cet exercice à quelques reprises dans la journée, on se recentre et on conserve une plus grande concentration par la suite.

Il y a aussi les exercices d’écoute. Comme l’explique Mme Desautels, «souvent, on écoute notre interlocuteur, mais à partir du milieu de sa phrase, on commence à penser à ce qu’on va lui répondre. On est donc moins présent à l’autre et, parfois, on manque la fin de sa réponse, qui était pourtant tout aussi importante que le début. Il est donc nécessaire d’en prendre conscience pour se rendre plus disponible et améliorer son rapport à autrui.»

La présence attentive dans divers milieux

Au Québec, ce sont surtout des entreprises du secteur financier qui ont eu recours à ce genre de formation, mais de plus en plus de compagnies de différents domaines s’y intéressent. Cette tendance se répand même jusque dans les écoles, qui découvrent les bienfaits de ce genre de méthode pour les enfants.

Comme l’explique Mme Desautels, «la présence attentive aide les enfants à se recentrer et à se concentrer. On voit de plus en plus d’anxiété de performance chez les plus jeunes. La présence attentive ne rend pas les situations moins stressantes, mais elle donne des outils aux jeunes qui leur permettent de mieux gérer leur stress.»

Bref, cette technique, qui s’inspire des fondements de la méditation et du yoga, gagne du terrain et représente pour plusieurs une des clés qui favorisent le mieux-être personnel.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!