Getty Images/iStockphoto

Le téléphone intelligent est sans doute l’appareil le plus 
populaire au monde. Grâce à lui, des milliards de personnes 
ont accès à une interface numérique même dans les endroits les plus reculés du globe. Le lancement de nouveaux modèles est en soi un événement qui déplace les foules. Pourtant, 
plusieurs études et des personnalités influentes, notamment 
le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, ont affirmé 
que les téléphones intelligents pourraient disparaître sous peu.

Les ventes de téléphones intelligents sont toujours en hausse et cette tendance devrait se  poursuivre à court terme, selon les données de la firme Gartner. Durant le deuxième trimestre de 2017, les ventes totales de téléphones intelligents ont atteint 366,2 millions d’appareils à l’échelle mondiale, une hausse de 6,7% par rapport à l’an dernier. Gartner indique également que la demande pour les téléphones 4G, qui permettent plus de stockage et qui sont dotés de meilleures caméras, est de plus en plus forte dans les pays émergents. Leur prix pourrait donc baisser.

Malgré ces statistiques impressionnantes, plusieurs études prédisent la disparition des téléphones intelligents au cours des prochaines décennies et leur remplacement par d’autres technologies présentement dans les cartons de géants comme Facebook et Amazon.

Il y a quelques années, une étude du leader suédois des communications Ericsson annonçait la mort du téléphone intelligent en 2021. «Un usager sur deux pense que le téléphone intelligent sera bientôt chose du passé, et ce, dans seulement cinq ans», pouvait-on y lire.

La même étude soutient que l’ère des écrans pourrait prendre fin avant longtemps, entraînant avec elle la popularité des téléphones intelligents. Les écrans devenant de plus en plus grands, il n’est plus pratique de les avoir en main. C’est pourquoi les utilisateurs sont à la recherche de meilleures solutions, comme les assistants intelligents, pour éviter d’avoir constamment recours à un écran.

Mark Zuckerberg partage cette vision. Il a notamment prédit la mort du téléphone intelligent d’ici les 10 prochaines années devant la présence de plus en plus grande de la réalité augmentée. Des spécialistes remettent toutefois en question ses prévisions.

«Il est important de se rappeler que Mark Zuckerberg a un intérêt commercial à promouvoir de nouvelles technologies plutôt que les téléphones intelligents, puisque Facebook a largement raté la révolution des smartphones [Apple et Google contrôlant les logiciels d’exploitation]», rappelle Elizabeth Woyke, auteure du livre The Smartphone – Anatomy Of An Industry et journaliste au MIT Technology Review.

«Donc, Facebook mise gros sur la réalité virtuelle et sur la réalité augmentée. Ils ont dépensé 2 milliards pour acquérir Oculus. Dans ce contexte, il est naturel que Zuckerberg défende la réalité virtuelle et les accessoires qui l’accompagnent.»

D’autres géants écartés de l’industrie, comme Microsoft et Amazon, travaillent aussi très fort pour écarter le téléphone et le remplacer par de nouvelles inventions qu’ils contrôlent. Microsoft mise sur son 
HoloLens, une paire de lunettes de réalité augmentée qui sert d’ordinateur virtuel, tandis qu’Amazon met en avant Alexa, son assistant vocal.

Toutefois, malgré les efforts de certains géants pour tuer les smartphones, plusieurs spécialistes s’entendent pour dire que leur disparition n’est pas pour demain. «Oui, il y a des concurrents au marché des téléphones intelligents, mais il faudra un produit extraordinaire pour arriver à extirper le téléphone de notre vie quotidienne», estime Kevin Curran, professeur de cybersécurité à l’université d’Ulster, en Irlande du Nord.
«Les téléphones intelligents sont les gadgets les plus importants au monde. Ils ne dirigent pas seulement la technologie d’aujourd’hui, ils ouvrent également le chemin de l’avenir. Un autre gadget pourrait les remplacer, mais pas tant que les entreprises technologiques n’auront pas trouvé une solution de rechange plus pratique et plus performante. Ce qui n’a pas encore été fait», conclut Elizabeth­ Woyke.

L’avenir 
du téléphone

Entrevue avec Kevin Curran – Professeur de cybersécurité  à l’université d’Ulster,  en Irlande du Nord

Quel est l’avenir du
 téléphone intelligent?
Le téléphone intelligent semble avoir atteint sa forme définitive, comme nous l’avons vu avec les ordinateurs fixes et les portables il y a quelques années. Les avancées technologiques sont de moins en moins perceptibles. Elles concernent avant tout la caméra, les capteurs, la résolution de l’écran, les capacités sans fil. Même les produits d’Apple ne suscitent plus autant d’enthousiasme. C’est normal. L’innovation véritable est rare.

«Les téléphones intelligents vont devenir encore 
plus minces, mais ils devraient conserver leur forme 
rectangulaire et leur taille devrait demeurer semblable. Même si quelqu’un tombe dans le coma aujourd’hui et se réveille dans vingt ans, il sera 
en mesure de reconnaître le téléphone de l’avenir.»

Quelle technologie
 pourrait le remplacer?
Le meilleur candidat serait des robots activés par la voix, mais l’interaction vocale est un principe très difficile à maîtriser. Un chatbot est un agent informatisé conçu pour simuler une conversation intelligente avec un humain, par la voix ou à l’écrit. Les chatbots utilisent l’intelligence artificielle et tentent de recréer une conversation humaine, au-delà d’un simple engin de recherche. Plusieurs d’entre nous les utilisent déjà, avec des produits comme Siri [Apple], Echo [Amazon] et Cortana [Microsoft].

Un autre concurrent possible est le casque de réalité virtuelle ou augmentée. 
Le HoloLens de Microsoft est impressionnant, mais il est encore loin d’envahir le marché. Toutefois, les outils de réalité augmentée sont de plus en plus nombreux et leur prix diminue chaque mois. Les géants comme Apple, Google, Samsung 
et Huawei ont tous investi ce secteur d’activité.

Quelles améliorations pourrait-on voir dans les téléphones intelligents au cours des prochaines années?
On assistera à une augmentation des interactions entre nos téléphones et nos objets connectés, comme les montres, les ordinateurs, les automobiles, les caméras, même les lessiveuses et les thermostats. Les écrans seront également plus durables. Des matériaux comme le graphite et le saphir permettront d’obtenir des objets plus résistants, plus plats et plus légers.On pourra bientôt analyser la pression de l’air, la température et l’humidité.

L’imagerie thermique pourrait également faire son apparition. Cela peut être utile pour plusieurs choses : repérer les fuites de chaleur, les moisissures ou les appareils ménagers qui surchauffent, en plus de permettre de voir dans le noir total. La biométrie continue également à faire des progrès.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!