Un recours collectif national
vient d’être déposé aux États-Unis contre le réseau social Facebook
concernant la protection de la vie privée des usagers qui ont quitté le
site.

Deux cabinets d’avocats, Murphy P.A. et Girard Gibbs LLP, ont
déposé une action contre le site Internet à la cour américaine du
Northern District of California. Ils stipulent que Facebook aurait violé
ses propres règles concernant les témoins (cookies) de suivi. En effet,
selon cette politique, le réseau social ne doit plus pister ses
utilisateurs après qu’ils aient quitté la page Internet du site.

Facebook est aussi accusé de violer plusieurs législations
américaines, dont le Federal Wiretap Act (loi fédérale sur l’écoute
électronique), le California Internet Privacy Requirements Act (loi
californienne sur la protection de la vie privée sur Internet) et la
California Unfair Competition Law (loi californienne sur la concurrence
déloyale).

Des poursuites basées sur le Federal Wiretap Act ont déjà été
rejetées dans le basé. En effet, la Cour avait affirmé qu’un témoin de
connexion ne pouvait être assimilé à de l’écoute électronique.

« Le temps, où les fournisseurs de services Internet pouvaient passer
outre les droits de la vie privée de leurs clients, est terminé. Les
compagnies qui exploitent des sites Internet commerciaux, comme
Facebook, doivent réaliser que le public est de plus en plus préoccupé
par les droits de la vie privée », a déclaré William Murphy Jr.,
l’associé fondateur du cabinet Murphy P.A.

Rappelons qu’en septembre dernier, Facebook avait confirmé que les
informations de ses abonnés étaient collectées par des sites tiers, et
ce, même si ces derniers ne naviguaient plus sur le réseau social. Il
s’était montré rassurant en indiquant que son équipe technique
travaillait dur pour régler le problème le plus rapidement possible.

En plus de cette poursuite, Facebook doit déjà se défendre dans des affaires au Mississippi et au Kansas.

Aussi dans Techno:

blog comments powered by Disqus