Certains chandails imprimés de la collection automne-hiver de Coton mouton se déclinent aussi en version mini pour les poupées. Les produits seront vendus au Marché nënë ce week-end.

En complément de ses poupées de chiffon fabriquées à la main à Montréal, 
Coton Mouton lance du prêt-à-porter 
en molleton, Puzzle, conçu pour que les morceaux s’agencent facilement entre eux. 
Chic et confo.

«Les enfants pourront porter la même chose que leur poupée», résume Aude Le Dubé, fondatrice de la marque, qui s’apprête à lancer des poupées assorties à ses chandails Même pas peur au Marché nënë le 18 novembre.

Cet automne, la collection aux couleurs sobres comprend des chandails amples, des pantalons et des jupes-
culottes, mais surtout des 
cardigans carrés ornés de boutons-pression multicolores. «Ils adorent! On dirait des Smarties ou de petits bonbons», s’amuse la créatrice, qui dit s’inspirer de l’esthétique Yohji Yamamoto de Comme des garçons.

«Je voulais vraiment me servir du molleton d’une manière élégante, continue-
t-elle. C’est mou, c’est confortable, mais c’est du mou chic.» Ce sont aussi des vêtements pratiques munis de multiples poches, à la demande des enfants consultés durant la phase d’élaboration des prototypes. «Ce sont eux qui donnent la direction de nos collections, et on les écoute!»

Fidèle à l’esprit de la marque, tout est toujours confectionné localement, jusqu’au molleton, qui est aussi fabriqué à Montréal. Coton Mouton lancera par ailleurs la saison prochaine des t-shirts faits d’un jersey de coton d’ici.

Autre particularité en phase avec le mouvement slow fashion : les vêtements sont évolutifs et peuvent suivre l’enfant pendant environ trois ans, estime Aude Le Dubé.

À partir de 40 $

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!