© SAUL LOEB / AFP

Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M) a annoncé une baisse plus forte que prévu de ses ventes au 4e trimestre, et exprimé son intention de fermer plus de magasins, les clients préférant acheter en ligne.

À la Bourse de Stockholm, le titre plongeait de 15% à la suite de cette annonce.

«Les ventes en ligne ainsi que celles des autres marques du groupe ont continué à bien se développer», tandis que les ventes en magasins «ont été affectées par des conditions de marché difficiles et le changement de comportement dans le secteur de la distribution», a affirmé le PDG du groupe, Karl-Johan Persson, dans un communiqué.

De septembre à novembre, les ventes ont reculé de 4% par rapport à la même période de l’exercice précédent, à 50,4 millions de couronnes (7,6 millions CAD).

«Afin de suivre au plus près le changement de comportement rapide des clients, le processus de transformation du groupe a été accéléré», a-t-il ajouté.

«Ceci porte sur la poursuite de l’intégration des magasins physiques et en ligne et l’intensification de l’optimisation du portefeuille des magasins de l’enseigne H&M, ce qui entraîne plus de fermetures de magasins et peu d’ouvertures de nouveaux», a-t-il souligné.

Le groupe n’a pas précisé le nombre de magasins fermés ni leur emplacement.

À la tête d’autres marques comme COS, Monki, Weekday, Cheap Monday, Arket et H&M Home, H&M comptait au 31 août 4553 magasins dans le monde.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!