Collaboration spéciale La femme sophistiquée qui part en vacances, plus spécifiquement à l’hôtel Sandy Lane à la Barbade, en 1962, a inspiré cette collection printemps-été 2013.

Le rideau tombe sur la Semaine de mode de New York cet après-midi. Avant de tourner ses yeux vers Londres, notre collaboratrice a discuté avec la jeune sensation de l’heure dans la Grosse Pomme, la designer d’origine torontoise Tanya Taylor.

Tout juste sortie du tourbillon entourant sa deuxième présence – encore une fois fort remarquée – à la Semaine de mode de New York, Tanya Taylor se prépare à vivre un autre événement mémorable : son mariage. Néanmoins, la jeune designer est tout à fait zen quand nous la rencontrons.

Son secret? Un échéancier respecté à la lettre. Alors que la plupart des autres créateurs peinent à terminer leurs échantillons à temps pour leur défilé, la nouvelle venue, qui a étudié en finances avant de s’inscrire à Parsons The New School for Design, était prête deux semaines avant le jour J.

Cette étiquette de fille relaxe lui convient tout à fait, surtout quand on sait qu’elle a imaginé sa collection printemps-été 2013 portée par une femme en train de siroter un daiquiri quelque part dans les Caraïbes. «J’ai eu l’idée d’une femme très sophistiquée qui part en vacances, plus spécifiquement à l’hôtel Sandy Lane à la Barbade, en 1962, explique la designer de 26 ans. On la voit bien porter ces vêtements au bord de la piscine à l’heure du cocktail.»

C’est son talent pour présenter des femmes fantasques qui lui a permis d’être remarquée en février dernier. La native de Toronto avait alors impressionné les rédacteurs mode avec sa griffe composée de pièces chics au style éclectique.

«Je crée pour une fille – probablement à la fin des années 1920 ou au début des années 1930 – qui a confiance en elle sans être extravertie ou très portée à faire la fête, décrit-elle. Je l’imagine un peu plus sophistiquée et subtile dans ses choix vestimentaires.»

Pour le printemps prochain, elle a choisi des couleurs vibrantes, des robes et des tricots aux imprimés floraux voyants. Ces vêtements seraient parfaits pour une escapade romantique ou une soirée comme, disons, un mariage. Le sien aura lieu à Sandy Lane en avril.

Aussi dans Tendances :

blog comments powered by Disqus