Pas question de ranger le vélo à la fin de septembre! De plus en plus de cyclistes urbains continuent 
à se rendre au travail sur deux roues jusqu’en novembre, voire décembre, tant que la neige ne tombe 
pas sur Montréal. Voici quelques incontournables pour rouler même par temps frais.

Portés sous une tunique, ces leggings 
permettent de pédaler en tout confort sans sacrifier le style une fois arrivé au boulot.


Leggings lustrés, Hyba, 65$ (ou 2 pour 89$)

Une veste à la coupe des plus tendance qui sèche rapidement et éloigne l’humidité. Elle est en plus assez habillée pour bien des milieux de travail.


Veste Meggie, Lolë, 129$

Voici des bas conçus au Québec tout spécialement pour le vélo. Ils sont fabriqués dans un tissu mince qui respire et renforcés de fils de nylon pour une meilleure durabilité. La marque propose aussi des bas de laine.


Bas Endur, Peppermint Cycling, 
22$ la paire

Dès que les vents frais d’automne se lèvent, il est impératif de porter un bonnet mince sous le casque, sous peine de se geler les oreilles!


Tuque Merino 150, Smartwool, 22$

Les petits gants deviennent vite essentiels par les froides matinées d’automne. On opte de préférence pour un modèle technique coupe-vent comme celui-ci, aussi doté d’une technologie permettant d’utiliser les écrans tactiles.


Gants The Winter Multi Tasker, Kombi, 35$

Le principal avantage de ce type de foulard, c’est qu’il ne risque pas de se détacher en chemin ni de traîner sur les roues.


Foulard éternité laine confetti, Simons, 59$

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!