Après la tendance de la « slow food » qui mettait l’accent sur des aliments locaux et respectueux de l’environnement, une tendance similaire touche aussi le monde des cosmétiques.

Malgré son nom la consonance anglophone, le mouvement « Slow Cosmétique » est une initiative française qui prend de l’ampleur. Un exemple, elle vient de lancer son e-commerce.

Sous la bannière de l’Association Slow Cosmétique, les produits de 41 marques de cosmétiques naturelles et écologiques sont désormais proposées à la vente en ligne. Ce mouvement met l’accent sur une consommation plus responsable des produits de beauté.

La gamme des produits va des sérums pour les cheveux aux nettoyants et aux soins pour le visage, en passant par les déodorants, les shampoings, mais aussi les produits pour bébés. Le catalogue comprend par ailleurs des articles de produits ménagers comme les huiles essentielles et les savons, sans oublier les ingrédients bruts nécessaires à la fabrication de ses produits d’entretien naturels.

Les ingrédients synthétiques, les silicones et les conservateurs chimiques tels que le phénoxyethanol sont interdits, tout comme les fausses promesses des campagnes marketing.

À sa création, en 2012, l’Association Slow Cosmétique a rédigé une charte stipulant que les produits cosmétiques devaient être conçus à partir de formules et d’ingrédients 100% naturels pour le bien-être des consommateurs et de l’environnement.

L’association dénonce les surplus d’emballages, mais aussi les campagnes marketing trompeuses pour que les consommateurs s’interrogent avant d’acheter leurs produits de beauté. Elle met en avant quatre valeurs pour une cosmétique raisonnable, écologique, intelligente et plus humaine.

En 2013, le groupe a introduit le label « Mention Slow Cosmétique » pour distinguer les meilleurs produits selon ses critères. Les produits sélectionnés par l’association et classés (avec des étoiles comme le Guide Michelin) sont consultables sur le site web.

Opter pour l’utilisation de produits 100% naturels dans ses soins est une approche louable mais difficile à mettre en place dans le milieu de la cosmétique. Comme les consommateurs s’intéressent de plus en plus à ce que renferment leurs produits, de nombreux acteurs du secteur (petites marques ou grands groupes) adoptent une approche de plus en plus transparente.

Par exemple, Body Shop propose désormais un soin des lèvres 100% naturel, de son côté le mannequin Miranda Kerr commercialise une gamme de soins bios pour la peau appelée Kora qui commence à avoir pignon sur rue alors que la marque de maquillage éco-friendly Antonym séduit de plus en plus d’adeptes.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!