WINNIPEG — Quand Wayne Gretzky affirme qu’il a hâte de voir la recrue des Jets de Winnipeg Patrik Laine jouer en personne, vous savez que le monde du hockey est excité par le potentiel démontré par l’attaquant finlandais.

Gretzky est à Winnipeg pour la Classique Héritage, où il sera le capitaine des Oilers d’Edmonton qui affronteront les Jets lors du match des anciens, samedi, au Investors Group Field.

Le légendaire joueur se joindra à plusieurs partisans, dimanche, pour regarder le match extérieur entre les Jets et les Oilers.

«Je ne l’ai pas encore vu jouer en personne. J’ai hâte à dimanche», a dit Gretzky à propos de Laine après la pratique des anciens, vendredi, au MTS Centre.

«J’espérais vraiment qu’il allait connaître un bon départ pour gagner en confiance et c’est ce qui s’est produit, a pour sa part avancé l’ancienne vedette finlandaise de l’équipe, Teemu Selanne. C’est super. Toute la ville est excitée, tous les Finlandais sont excités. C’est une très bonne chose.»

Le joueur de 18 ans a enregistré un tour du chapeau mercredi, en marquant le but égalisateur et le but gagnant en prolongation dans une victoire de 5-4 face aux Maple Leafs de Toronto. Il totalise maintenant quatre buts et une aide en quatre rencontres.

«Lorsque vous pouvez marquer, les gens vous aiment, a ajouté Gretzky. Et laissez-moi vous dire, j’ai joué avec Luc Robitaille, avec Jari Kurri et avec Brett Hull. Ils aimaient marquer.

«Et il faut aimer marquer. J’aimais le faire. Et c’est facile de voir que ce jeune aime ça aussi.»

Les projecteurs sont sur Laine, le deuxième choix du dernier repêchage, surtout dans son pays d’origine.

Le journaliste sportif finlandais Pekka Jalonen est arrivé au Manitoba la semaine dernière pour observer les premiers matchs de Laine dans la Ligue nationale, ainsi que la Classique Héritage.

«Les gens en Finlande, ils sont fous à propos de Laine en ce moment, a déclaré Jalonen. Ils veulent tout savoir de lui.»

Jalonen tente de satisfaire leur curiosité. À ses 10 premiers jours à Winnipeg, il a écrit 85 textes, dont 60 sur Laine en particulier. Les autres étaient à propos d’autres joueurs finlandais évoluant dans la Ligue nationale.

«C’est devenu si fou cet été que les magazines féminins voulaient des entrevues avec Laine à son domicile, à propos de sa copine et tout le reste», a-t-il expliqué.

«Quelqu’un lui a même offert d’écrire un livre sur lui. Son agent a tout refusé.»

La copine de Laine, Sanna Kiukas, joue au hockey féminin en Finlande. Jalonen a aussi visité Winnipeg pour couvrir la saison recrue de Selanne, en 1992-1993.

L’attention portée à Laine est plus importance à notre époque en raison de l’internet, a-t-il noté.

«Il gère très bien la situation, a commenté Jalonen. Il a beaucoup confiance en lui, mais il garde les pieds sur terre. La seule chose qu’il veut, c’est aider son équipe.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus