PYEONGCHANG, Corée, République de — Quelque 1200 travailleurs à la sécurité des Jeux olympiques de Pyeongchang sont gardés dans leurs chambres pendant qu’ils font l’objet de contrôles pour le norovirus.

Lee Hee-beom, président du comité organisateur des Jeux olympiques de Pyeongchang, a déclaré qu’ils seraient mis en quarantaine jusqu’à ce qu’ils soient déclarés sains.

Il a ajouté que les résultats des contrôles sur les travailleurs seront bientôt disponibles.

Le comité d’organisation de Pyeongchang avait révélé, lundi, que les autorités avaient commencé à enquêter sur une épidémie de norovirus après que 41 agents de sécurité aient souffert de diarrhée et de vomissements.

Les responsables examinent les sources d’approvisionnement de nourriture et d’eau dans une installation à flanc de montagne à Pyeongchang où les gardes ont séjourné et inspectent également 18 autres installations qui dépendent des eaux souterraines.

Le norovirus est un virus contagieux qui provoque des douleurs à l’estomac, des nausées et de la diarrhée. Le moyen le plus efficace d’arrêter la propagation est de pratiquer un bon lavage des mains et une bonne hygiène personnelle.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!