Jeffrey Phelps Jeffrey Phelps / The Associated Press

LAKE FOREST, Ill. — Khalil Mack n’a pas participé aux entraînements hors-saison ni aux matches préparatoires. Il n’a eu qu’une semaine pour apprendre un nouveau système, après un échange majeur, et il a quand même été dominant à ses débuts avec les Bears.

Chicago (0-1) espère un effort dans la même veine contre Russell Wilson et les Seahawks (0-1) lundi soir, au Soldier Field.

Les Bears ont mené par 20 points devant Green Bay, mais Aaron Rodgers a mené les Packers vers une victoire de 24-23.

Cela a gâché les débuts des entraîneurs de Matt Nagy. Mais avant la remontée, c’était Mack qui volait la vedette.

Mack voulait une prolongation de contrat à long terme avec Oakland, mais les Raiders l’ont finalement échangé. Il a touché le gros lot dans le Midwest: les Bears lui ont accordé 141 M $ sur six ans, dont 90 M $ garantis.

Mack était prêt à affronter Green Bay. Son sac a fait perdre le ballon à DeShone Kizer, causant un revirement, et il a ramené une interception sur 27 verges, pour un touché.

Mack a également exercé une pression sur Kizer lorsque Roquan Smith a obtenu un sac, à son tout premier jeu dans la NFL.

«Il n’était pas toujours le mieux placé, mais il était quand même en position de nuire, a dit l’entraîneur des Seahawks, Pete Carroll. Il a tous les atouts – vitesse, force, explosion, intelligence, endurance. Et il commence à peine à se remettre en forme.»

Seattle a subi six sacs contre les Broncos de Denver, dimanche dernier. Von Miller a rabattu Wilson au sol trois fois.

«Les deux (Mack et Miller) sont très dynamiques, a commenté le bloqueur Duane Brown, des Seahawks. Von est juste un autre type d’athlète. Très, très rapide. Khalil compte peut-être un peu plus sur la force brute. Il faut assurément se méfier de gars comme ça.»

Les Bears espèrent que Mack les aidera à quitter les bas-fonds de leur section, où ils galèrent depuis 2014. À ce point-ci, il dit maîtriser 95 ou 99 pour cent du livre de jeux de Fangio.

Mack a hâte de jouer au Soldier Field pour la première fois en tant que membre des Bears. Dans son seul autre match là-bas, avec Oakland en 2015, il a signé un sac aux dépens de Jay Cutler, dans la dernière montée de la rencontre. Mais Robbie Gould a réussi un placement de 49 verges à la toute fin et les Bears ont gagné, 22-20.

«Je ne sais pas à quoi ça va ressembler, a dit Mack. Je l’ai juste vécu comme visiteur. J’ai hâte de ressentir le point de vue d’un joueur à domicile.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!