Denis Beaumont/Archives Métro

MONTRÉAL – Les artificiers du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) ont finalement neutralisé un colis suspect vers 12h15, jeudi, dans un secteur résidentiel de l’arrondissement d’Anjou.

La présence de ce colis, qui se trouvait sur un véhicule, avait été signalée à la centrale 911, vers 6h30.

À première vue, le colis semblait bel et bien contenir un engin explosif, mais il faudra attendre les analyses du contenu afin de déterminer s’il s’agissait d’un leurre ou d’un véritable colis piégé. Plusieurs résidants du secteur ont dû être évacués mais avaient commencé à réintégrer leurs domiciles en début d’après-midi.

Les artificiers ont d’abord procédé à une première détonation pour dégager le colis, mais celui-ci s’est brisé en deux. Il a donc fallu deux autres détonations pour le neutraliser complètement.

Fait à noter, une défectuosité a empêché l’utilisation du robot téléguidé pour la troisième détonation, de sorte qu’un artificier a dû réaliser l’opération manuellement.

Les policiers se perdent toutefois en conjectures sur les motifs de cette affaire. Après vérifications auprès du propriétaire du véhicule, celui-ci n’avait pas subi de menaces, n’était pas en conflit avec qui que ce soit et n’est pas du tout connu des milieux policiers.

Bien qu’il travaille dans le secteur de la construction, l’homme n’est pas entrepreneur mais bien un simple employé et l’hypothèse d’une erreur sur la personne n’est pas écartée.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!