Élus, sociétés de transport et responsables du pont Champlain doivent se rencontrer vendredi pour étudier les scénarios d’ouverture de la voie réservée aux autobus pendant les travaux.

Actuellement cette voie où circulent environ 450 autobus par jour n’est plus disponible à l’heure de pointe du matin à cause des travaux d’urgence pour réparer une fissure de 2mm de large sur une des poutres du pont. Les travaux doivent durer un mois.

Afin de pouvoir ouvrir une voie réservée aux autobus le matin, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) a étudié différents scénarios. Pour gagner une voie dédiée au transport en commun, les décideurs peuvent soit retrancher une des trois voies vers Montréal ou l’un des deux voies vers le Sud.

Transport 2000 privilégie la première option car cela évite de faire rouler les autobus à contresens de la circulation. «Mais ce qu’il faut avant tout c’est maximiser l’occupation des véhicules qui roulent sur le pont en évitant l’auto-sol», clame son porte-parole Normand Parisien. Il croit que les entreprises de plus de 500 ou 100 employés devraient davantage promouvoir des solutions de covoiturage à l’interne afin que leurs employés arrêtent de perdre du temps dans les bouchons.

En matinée, les automobiliste ont parfois refoulé jusqu’au Dix-30. «Ça n’a pas été le chaos annoncé. On parle d’environ 25 minutes de retard. Mais c’est dans la direction du Sud que cela a été plus compliqué», indique Jean-Vincent Lacroix, responsable des communications de la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain. Selon nos information la Société des ponts serait opposée à l’Instauration d’une telle voie réservée,

En attendant, la STM a indiqué qu’elle ferait circuler sur la ligne jaune des rames de neuf voitures au lieu de six, comme c’est le cas habituellement. Cette mesure qui sera effective dès lundi permettra d’accroitre la capacité de la ligne de l’ordre de 20%.

Et l’estacade?
-Québec envisagerait l’utilisation de l’estacade pour la voie réservée
-Mais cela amènerait de nombreux détours indique Transport 2000

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!