Mario Beauregard/Métro L’arrondissement a publié un avis public pour aviser ses citoyens qu’ils ont jusqu’à mardi pour s’opposer à la démolition de cet immeuble.

Un bâtiment centenaire de l’avenue de Lorimier pourrait être démoli, ce qui suscite l’inquiétude d’Héritage Montréal.

Une demande de démolition a été présentée à l’arrondissement de Ville-Marie par le promoteur, la Corporation Immo Ier, au sujet de l’immeuble situé aux 1825-1849, avenue de Lorimier. Celui-ci a été construit en 1892 et n’a pas de statut patrimonial.

«Un ensemble patrimonial d’une telle intégrité, avec des mansardes en ardoise et des façades de pierres grises, en général, mérite de continuer à participer à l’identité urbaine du cœur de Montréal», a indiqué vendredi Héritage Mont­réal dans un échange de courriels. L’organisme qui défend le patrimoine architectural a précisé qu’il n’a pas visité l’immeuble. Ses dirigeants doivent rencontrer les représentants de l’arrondissement cette semaine pour discuter notamment de ce bâtiment.

Le promoteur souhaite construire un nouvel immeuble de 8 étages, qui comportera 63 logements, a indiqué l’arrondissement de Ville-Marie. La façade sera préservée. Puisqu’elle doit être rénovée, elle sera démantelée puis reconstruite, d’après les plans du promoteur.

Métro a tenté de rejoindre la Corporation Immo Ier, mais nos questions sont demeurées sans réponse.

L’arrondissement a publié un avis public il y a 10 jours pour aviser ses citoyens qu’ils ont jusqu’à demain pour s’opposer à la démolition de cet immeuble.

La Direction de l’aménagement urbain de Ville-Marie présentera, le 3 février prochain, le projet du promoteur au public. Le comité de demande de démolition prendra le jour même une décision sur le projet. «Le projet peut être refusé, approuvé tel quel ou approuvé avec conditions. [Celles-ci ont] généralement un rapport avec les préoccupations exprimées par le public», a expliqué vendredi la porte-parole de l’arrondissement de Ville-Marie, Émilie Miskdhjian. Les citoyens auront ensuite 30 jours pour faire appel de la décision.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!