Atalante Richard Henry Bain

Début du procès de Richard Henry Bain pour meurtre et tentative de meurtre lors de la soirée électorale du 4 septembre 2012, au Métropolis, alors que la nouvellement nommée première ministre Pauline Marois du Parti Québécois tenait son discours de victoire.

Richard Henry Bain a écouté attentivement le discours d’ouverture du juge Guy Cournoyer aux membres du jury. Ensuite, le procureur de la Couronne Me Dennis Galiatsatos s’est adressé à la cour pour résumer la preuve qu’il allait faire entendre. Une cinquantaine de témoins, dont des policiers et des enquêteurs s’amèneront à la barre. La thèse de meurtre prémédité est avancée par la Couronne et sera soutenue par plusieurs éléments de preuve, dont la vidéo de la déposition que le frère de l’accusé a fait à la police, après les événements.

L’homme qui est maintenant âgé de 65 ans porte un collier cervical. Il est défendu par Me Alan Gottman, le quatrième avocat engagé par Bain. Il est entré au dossier en janvier 2015. Me Gottman est accompagné par Me Andrée Marier. Il ne s’est pas avancé sur la défense qu’il allait employer.

Soirée électorale
C’est le 4 septembre 2012 que Pauline Marois fut élue première première ministre du Québec. À cause d’un changement d’adresse, M.Bain n’avait pas pu voter lors de ces élections. Il était passé voir son frère à l’hôpital ce soir-là. En quittant, il a demandé où se situait le Métropolis.

Le premier témoin entendu est le sergent enquêteur de la Sûreté du Québec M.Guillaume Vezeau. Il était sur appel cette semaine-là. Après avoir regardé la soirée électorale à la télévision, lors de l’annonce de la victoire de Mme.Marois, M.Vezeau s’est couché. Il s’est fait réveiller par la sonnerie du téléphone, le 5 septembre vers 01:20 du matin. Son patron, à l’autre bout du fil, lui a dit d’ouvrir la télévision et de regarder ce qui se passait. « Je m’en souviens comme si c’était hier » a-t-il affirmé. Il a vu l’arrestation de M.Bain sur le réseau LCN.

Les accusations
Le procès se déroule en anglais. Richard Henry Bain est accusé de 6 chefs, dont le meurtre prémédité de Denis Blanchette. Trois chefs de tentative de meurtre sur plusieurs individus incluant M.Dave Courage, que l’on pourra entendre témoigner dans la suite des procédures. Les deux derniers chefs sont possession de matériel incendiaire et d’avoir causé des dommages par le feu.

Richard Henry Bain est arrivé au Métropolis en voiture la soirée du drame. Vêtu d’une robe de chambre et armé, il s’est dirigé vers l’arrière du bâtiment où plusieurs techniciens de scène étaient en pause. Il a fait feu sur ceux-ci, tuant M.Denis Blanchette. Sa carabine s’est rayée alors qu’il pointait un policier arrivé sur les lieux. L’arrestation spectaculaire a été partiellement filmée. Richard Henry Bain tenait des propos religieux et a appelé les anglophones du Québec à se tenir debout.

Le procès est prévu pour un minimum de six semaines.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!