Après avoir été arrêté à bord de son véhicule en possession d’une impressionnante quantité de stupéfiants pouvant valoir près de 70 000$ sur le marché noir, un individu âgé de 54 ans a été relâché le lendemain sans qu’aucune accusation ne soit portée contre lui.

Le 1er septembre, la Sûreté du Québec avait même communiqué avec les médias pour signifier ce bon coup. L’homme avait d’abord été intercepté sur la route 117, vers 6h10, pour conduite erratique. Les policiers avaient alors découvert une grande quantité de drogue dans son véhicule.

Relâché le lendemain
Au lendemain de l’arrestation, l’individu a été relâché sans conditions. La Sûreté du Québec a envoyé un courriel laconique dans lequel on pouvait lire que «l’homme arrêté hier (1er septembre) pour possession de stupéfiants à Rouyn-Noranda ne comparaîtra pas du tout. Il a été libéré. Les accusations n’ont pas été retenues pour le moment».

Explications
Lorsque nous l’avons contactée pour des explications, la police nous a signifié que personne n’était autorisé à commenter le dossier. Nous avons donc été référés à la Direction des poursuites criminelles et pénales. Celle-ci nous a servi une fin de non-recevoir, nous avisant que la raison de cette libération rapide ne serait pas dévoilée.

Toutefois, selon une source bien informée, l’homme arrêté pourrait fort bien n’avoir joué qu’un simple rôle de courrier pour un réseau de trafiquants. La police aurait donc choisi de le relâcher afin de ferrer de plus gros poissons à une date ultérieure.

«Ça peut faire mal paraître la police au premier coup d’œil, mais ça sert très bien la justice, a déclaré notre informateur. Ça ne sert à rien de bloquer un ou deux engrenages. Ce que vise la police, c’est le démantèlement de la machine au complet. C’est sûr que des accusations vont finir par être portées contre l’individu arrêté le 1er septembre.»

Selon une autre source, l’homme pourrait aussi avoir choisi de passer aux aveux et de livrer aux policiers toute l’information qu’il détiendrait sur le réseau. Il aurait alors été libéré en attendant la suite des procédures.

Une saisie impressionnante
– Près de 1,5 kg de cocaïne

– 16 000 grammes de marijuana (environ 35 livres)

– 70 ml de GHB (drogue du viol)

– 10 grammes de haschich

– 100 comprimés qui pourraient être du Cialis

– De l’argent

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!