Getty Images/iStockphoto

MONTRÉAL — Il faut miser sur l’éducation pour éviter d’assister à une multiplication des noyades dans la province, selon le directeur général de la Société de sauvetage au Québec, Raynald Hawkins.

M. Hawkins soutient que les parents se doivent de sensibiliser leurs enfants aux risques associés à la baignade dès qu’ils sont en mesure de comprendre le message.

Il affirme qu’ensuite, il suffit d’envoyer un signal fort simple aux tout-petits.

D’après lui, il faut alors dresser un parallèle entre les sécurités routière et nautique.

Raynald Hawkins souligne que les bambins apprennent très tôt qu’ils ne peuvent traverser la rue s’ils ne sont pas accompagnés d’un adulte. Il reste maintenant à leur expliquer que pour aller se baigner, ils ont également besoin de supervision. M. Hawkins précise qu’il doit s’agir d’une surveillance étroite et attentive.

À son avis, il est indispensable de pouvoir compter sur «un adulte désigné qui aura la responsabilité d’agir comme les sauveteurs se trouvant aux abords des plages publiques et des parcs aquatiques».

Raynald Hawkins ajoute que tout propriétaire d’une piscine résidentielle a également une responsabilité à l’égard des enfants.

«Il doit la rendre inaccessible lorsqu’il est absent», résume-t-il.

Depuis vendredi, trois mineurs ont été retrouvés inertes dans l’eau au Québec dans les régions de l’Outaouais, de l’Estrie et de la Montérégie.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!