Collaboration spéciale Perquisition d'ecstasy et de speed.

MONTRÉAL – La police croit avoir mis la main au collet de l’un des plus gros fournisseurs de drogues de synthèse au Québec.

Érik Camirand a comparu, jeudi après-midi, au palais de justice de Montréal pour face à de nombreuses accusations relatives à la production et au trafic de stupéfiants.

L’homme de 39 ans a été arrêté dans une résidence de Saint-Félix-de-Valois dans Lanaudière, mercredi matin.

Les policiers croient que les installations en place à la résidence permettaient de produire plus de 20 millions de comprimés de speed et d’ecstasy annuellement.

Environ 100 000 comprimés ont d’ailleurs été saisis sur place.

Les policiers ont également mis la main sur plusieurs ingrédients nécessaires à la production de ces drogues, dont environ 15 kilos de poudre de méthamphétamine.

Une femme de 20 ans a également été arrêtée et fera face à des accusations de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic.

Elle a été libérée sous promesse de comparaître.

L’opération policière a été menée par les enquêteurs de la Section des enquêtes multidisciplinaires et coordination jeunesse de la région sud du Service de police de la Ville de Montréal.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus