VICTORIA – L’utilisation du pistolet à décharge électrique («Taser») par les policiers de la Colombie-Britannique a diminué de 87 pour cent depuis la mort de Robert Dziekanski.

Selon les données fournies à un comité parlementaire, cette arme a été utilisée 85 fois l’année dernière, contre 640 fois en 2007, l’année au cours de laquelle M. Dziekanski, un immigrant polonais, a été électrocuté par des agents de la Gendarmerie royale du Canada à l’aéroport de Vancouver.

Le sous-ministre adjoint à la Justice, Clayton Peknold, souligne qu’il est évident que les policiers utilisent de moins en moins le Taser lorsqu’ils doivent recourir à la force.

Des fonctionnaires du ministère ont également soutenu devant le comité de l’Assemblée législative que la police semble s’en remettre davantage à leurs habiletés verbales et à d’autres outils que le Taser lorsqu’ils sont confrontés à des situations potentiellement dangereuses.

Ils ont également révélé que les policiers n’avaient pas utilisé davantage leur arme à feu depuis que l’utilisation du Taser a baissé.

Le comité évalue actuellement les recommandations du juge à la retraite Thomas Braidwood suite à l’enquête publique menée sur la mort de Robert Dziekanski.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!