OTTAWA – Le ministre fédéral de la Justice, Rob Nicholson, affirme qu’il en reviendra à son collègue du caucus conservateur Maurice Vellacott d’expliquer pourquoi il a recommandé que l’on remette une «Médaille du jubilé de diamant» à une récidiviste emprisonnée pour avoir harcelé des femmes au sujet de l’avortement.

LifeSiteNews.com, un site antiavortement, a indiqué que M. Vellacott avait utilisé l’une de ses 30 médailles pour récompenser les efforts de Mary Wagner, dont les gestes insistants pour «conseiller» les femmes dans les cliniques d’avortement lui ont valu d’être arrêtée à plusieurs reprises.

Le député de la Saskatchewan a également choisi d’honorer Linda Gibbons, une autre militante opposée à l’avortement qui a fréquemment été reconnu coupable de méfait.

Mary Wagner, âgée de 38 ans, est actuellement emprisonnée à Toronto dans l’attente de son procès, après être entrée dans une clinique en août. Elle avait déjà été condamnée pour un crime similaire, l’été dernier, pour avoir tenté, en novembre 2011, d’entrer de force dans une clinique de la région torontoise.

Si le ministre Nicholson soutient que le député doit lui seul expliquer ces gestes, il se dit lui-même très heureux d’avoir remis des médailles à des gens victimes d’un crime.

Selon ce qu’a rapporté LifeSiteNews, le député Vellacott a comparé Wagner et Gibbons à Martin Luther King pour leur recours à la désobéissance civile à des fins justes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!