Ryan Remiorz/La Presse canadienne François Legault

MONTRÉAL — Ça y est, François Legault a pris le pouvoir, il y a un peu moins d’une semaine, grâce à l’élection du tout premier gouvernement caquiste de l’histoire.

Ce nouveau gouvernement majoritaire devra maintenant s’attarder à la longue liste de promesses incluses dans sa plateforme. Des promesses qui ne seront pas toutes faciles à réaliser, selon un professeur de finances publiques à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP).

«Il y a des orientations qui, clairement, ont été réfléchies, (qui sont) relativement faciles d’application une fois au sein de l’État. Il y en a d’autres, par contre, qui vont mériter d’être suivies de près parce qu’on ignore soit le détail ou parce que si on y pense un peu, on a l’impression que ça pourrait être plus difficile à mettre en place», estime Pier-André Bouchard St-Amant.

Il note que certaines mesures évoquées dans la plateforme sont formulées de façon à pouvoir assez facilement être imposées. Par exemple, on dit vouloir s’assurer que l’Agence de revenus traitera les contribuables «de manière respectable», ce qui est «plus une question d’attitude qu’une question de réforme législative ou d’engagement financier important», souligne-t-il.

«Alors il y a quelques mesures de cette nature-là qui, on peut l’imaginer, sont assez faciles à mettre en place», ajoute M. Bouchard St-Amant.

Des obstacles à prévoir

Le professeur prévoit toutefois que le nouveau gouvernement aura certains défis à relever s’il souhaite réaliser la totalité de ses engagements.

Il estime par exemple que la rémunération des médecins, que le gouvernement Legault s’est engagé à revoir, lui donnera du fil à retordre.

«(Le lobby des médecins) est un lobby relativement fort au Québec et au Canada et on peut s’attendre à ce que changer leur mode de rémunération ne leur plaise pas du tout, souligne-t-il. En guise d’exemple, on peut se rappeler que la réforme Morneau au fédéral songeait à taxer le capital dormant, une réforme qui touchait les médecins, (et qui) a été mise au rancart justement parce que les médecins ont fait pression sur le gouvernement fédéral. Alors il y a là quelque chose à suivre. Ça va être un défi chaud. Il faut voir comment le gouvernement va s’y prendre», affirme-t-il.

M. Bouchard St-Amant croit également que les principes de réduction de la taille de l’État pourraient être difficiles à concrétiser.

«Quand on parle de lutte au gaspillage ou de fin des privilèges inclus dans l’appareil d’État, on devine qu’on cherche à mettre l’État au pas ou à faire en sorte que, justement, il n’y a pas de dépenses inutiles. Mais le processus d’examen des dépenses au sein du gouvernement est relativement rigoureux, et généralement, en pratique, ce genre de choses-là ne se réalise pas aussi facilement que ce que l’énoncent les partis. Alors ça, ça fait sourciller un petit peu.»

Selon lui, il ne sera cependant pas impossible de réduire la taille de la fonction publique par attrition, tel que la CAQ le suggère actuellement.

«Là où je suis plus sceptique, c’est qu’on avance une croissance des recettes fiscales de l’ordre de 350 millions $ à 700 millions $ par effet d’engouement, par l’arrivée d’un nouveau gouvernement. (…) Ça, on peut s’attendre à ce que cette chose-là ne se réalise pas», croit-il.

Il estime toutefois qu’à l’échelle des finances publiques, il s’agit là de petits montants, qui ne feront pas dérailler le programme financier du parti.

Le professeur de l’ÉNAP se montre toutefois plus optimiste quant à la possibilité que François Legault réalise sa promesse de réformer le mode de scrutin, tel qu’il s’était engagé à le faire avec le Parti québécois, Québec solidaire et le Parti vert avant la tenue de l’élection.

Selon lui, il faut laisser la chance au coureur, surtout que le premier ministre élu a déclaré au lendemain de l’élection qu’il demeurait engagé à aller de l’avant avec la réforme.

M. Bouchard St-Amand estime d’ailleurs que cette idée de «laisser la chance au coureur» doit être appliquée à l’ensemble de ce gouvernement fraîchement élu, qui aura quatre ans pour essayer de prouver qu’il est déterminé à tenir ses engagements.

«C’est un nouveau gouvernement, (…) alors on peut s’attendre à quelques soubresauts, mais en même temps, il faut laisser la chance à ce gouvernement-là de tenter de répondre à ses promesses. Puis, derrière lui, il va y avoir une fonction publique qualifiée pour l’aider à le faire», a-t-il conclu.

—————

117 promesses tirées de la plateforme de la CAQ

Famille

1. Plus d’argent dans le portefeuille
La CAQ promet «un soutien concret» pour ceux qui ont des enfants ou souhaitent en avoir davantage.

2. Baisses des taxes scolaires
Le nouveau gouvernement proposera une uniformisation des taxes scolaires au niveau le plus bas partout au Québec. La CAQ promet que cette réduction des taxes scolaires augmentera d’autant l’accès à la propriété.

3. Garderies
Le parti promet une meilleure gestion, plus de places disponibles, de plus hauts standards de qualité, des listes d’attente réduites et des horaires plus flexibles dans les centres de la petite enfance.

4. Droit de la famille
La CAQ promet «un droit de la famille modernisé pour refléter les nouvelles réalités des parents et pour protéger davantage les intérêts de l’enfant».

5. Congé parental
La CAQ vise à offrir un répit pour les nouveaux parents, en leur donnant plus de flexibilité et de temps avec leurs nouveau-nés, sans pour autant augmenter les cotisations des travailleurs et des entreprises.

6. Protection des contribuables
Le futur gouvernement caquiste s’engage à mettre en place des balises claires pour limiter toute hausse de taxes ou de tarifs pour les services gouvernementaux. Les familles québécoises ne seront plus exposées aux chocs tarifaires et aux mauvaises surprises, assure le parti.

7. Lutte contre la maltraitance
La CAQ promet plus de pouvoirs et de moyens pour protéger les enfants victimes de violence physique et psychologique, soulignant que la DPJ doit être plus imputable.

Éducation

8. Maternelle 4 ans
La maternelle 4 ans universelle et gratuite (mais non obligatoire) fait partie des engagements clés de François Legault, notamment pour dépister les troubles d’apprentissage et démocratiser l’accès à des ressources spécialisées aux enfants manifestant des difficultés.

9. Services professionnels spécialisés
Le parti souhaite mettre en poste plus d’orthopédagogues, d’orthophonistes, de psychoéducateurs et autres professionnels pour le dépistage et l’accompagnement d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage, des handicaps ou des retards de développement.

10. De belles écoles
La CAQ propose une remise à niveau du parc immobilier scolaire. Chaque nouvelle école à bâtir devra faire l’objet d’un concours d’architecture.

11. Une gouvernance proche des gens
Le parti veut abolir les élections scolaires et les commissions scolaires, qui seront transformées en centres de services aux écoles «pour donner plus de pouvoirs à ceux qui s’occupent directement de nos enfants: les directions d’école, les enseignants, les professionnels, le personnel de soutien et les parents».

12. Récréations
La CAQ propose un minimum de deux périodes par jour d’au moins 20 minutes dans toutes les écoles primaires.

13. Activités parascolaires et aide aux devoirs au secondaire
Le futur gouvernement caquiste souhaite implanter une heure d’activité parascolaire supplémentaire par jour pour plus de sports, d’activités culturelles et d’aide aux devoirs.

14. Formation professionnelle et technique
La CAQ veut valoriser les parcours de formation professionnelle et technique, notamment par la multiplication des programmes études-travail.

15. Valorisation de la profession enseignante
Le gouvernement Legault proposera de meilleurs salaires à l’entrée dans la profession, un programme de mentorat efficace, davantage d’autonomie professionnelle et une meilleure formation continue.

16. Cégeps
La CAQ promet «davantage d’autonomie dans le développement de programmes adaptés aux besoins réels des régions».

17. Collaboration universités-entreprises
Le Québec dispose d’universités de calibre mondial, capables de jouer un rôle de pôles de développement, souligne la CAQ. «Il faut en tirer parti en favorisant davantage l’arrimage entre la recherche universitaire et les entreprises innovantes.»

Santé

18. Médecins de famille
En revoyant le mode de rémunération des médecins, la CAQ souhaite assurer à l’ensemble des citoyens d’avoir un médecin de famille, en plus de pouvoir bénéficier d’une véritable prise en charge par une équipe dans des délais raisonnables.

19. Accès aux soins de première ligne
La CAQ promet d’offrir plus d’accès aux consultations sans rendez-vous, l’amélioration de l’accès aux soins le soir et la fin de semaine dans les CLSC, GMF et cliniques réseaux et la possibilité de prendre rendez-vous avec un médecin de famille par internet.

20. Réduire l’attente avant de voir un médecin à l’urgence
Beaucoup de patients se présentent à l’urgence pour des problèmes de santé mineurs parce qu’ils n’ont pas d’autre solution, note la CAQ, selon qui l’amélioration de l’accès aux services de première ligne, permettra de réduire la pression sur les urgences et d’y voir un médecin plus rapidement.

21. Rémunération des médecins
La CAQ vise une nouvelle entente avec les médecins spécialistes pour rétablir leur rémunération à un niveau qu’elle juge raisonnable.

22. Décentralisation et gouvernance du réseau
Le gouvernement caquiste promet de donner de l’autonomie et de la latitude aux établissements, comités d’usagers, gestionnaires et conseils d’administration des établissements de santé pour assumer leurs responsabilités.

23. Fin des tarifs de stationnement abusifs
Le parti promet la gratuité pour les deux premières heures de stationnement et un prix plafond entre 7 $ et 10 $ par jour selon les régions.

24. Infirmières
Le nouveau gouvernement a promis d’ajouter des postes d’infirmières à temps complet, d’abolir des heures supplémentaires obligatoires, de réviser des ratios de patients par infirmière et de déployer des infirmières praticiennes spécialisées.

25. Rénovation des hôpitaux et des CHSLD
La CAQ veut rénover plusieurs installations du réseau de la santé, «pour éviter une explosion des coûts à moyen terme».

26. Prévention
La CAQ veut mettre en place un plan pour encourager les saines habitudes de vie afin de lutter contre l’augmentation du taux d’obésité et des maladies chroniques. Le parti entend aussi s’attaquer au problème du surdiagnostic médical ainsi qu’à la surconsommation de médicaments.

Aînés

27. Répit fiscal
La CAQ estime que la diminution des taxes scolaires aidera les aînés qui ont une propriété à boucler leur fin de mois.

28. Lutte contre l’isolement et la solitude
Le gouvernement caquiste proposera un plan de lutte contre l’isolement des aînés et prévoit mettre en place des mesures de gériatrie sociale pour améliorer leur qualité de vie.

29. Proches aidants
La CAQ promet d’offrir un meilleur soutien financier pour ceux qui font le choix de s’occuper d’un proche à autonomie restreinte et de déployer une première politique des proches aidants afin de reconnaître leur contribution.

30. Soins à domicile
Le nouveau gouvernement propose des investissements majeurs pour bonifier les soins à domicile et permettre aux aînés de demeurer chez soi. Il s’engage à ce que les CLSC embauchent du personnel supplémentaire et à ce que plus d’aînés puissent s’offrir des services d’aide à la vie domestique (repas, soins d’hygiène, ménage).

31. CHSLD
Le parti s’est engagé à imposer une norme de deux bains par semaine, à offrir plus de budget pour offrir des repas de qualité, plus de soins pour les résidants hébergés et des installations rénovées.

32. Alerte Silver pour les aînés disparus
La CAQ a proposé une nouvelle protection pour les aînés atteints de troubles cognitifs, comme l’Alzheimer, inspirée de l’alerte Amber pour les enfants: l’alerte Silver.

33. Dénonciation obligatoire de la maltraitance
La CAQ souhaite renforcer la loi obligeant les prestataires de services de santé à dénoncer les cas de maltraitance envers les aînés dont ils sont témoins dans les hôpitaux, les ressources intermédiaires et les résidences privées pour aînés.

34. Aide médicale à mourir
Le nouveau gouvernement a promis des consultations publiques sur la possibilité d’élargir l’aide médicale à mourir aux personnes atteintes de certaines maladies comme l’Alzheimer.

Identité et culture

35. Plus d’autonomie pour le Québec
La CAQ a promis davantage d’autonomie pour le Québec à l’intérieur du Canada et l’objectif d’une reconnaissance constitutionnelle pleine et entière en tant que nation.

36. Port de signes religieux
Le gouvernement Legault veut interdire le port de signes religieux au personnel en position d’autorité, ce qui inclut les enseignants.

37. Reconnaissance des diplômes étrangers
La CAQ promet «l’élimination des obstacles inutiles pour rendre l’évaluation des compétences plus rapide et flexible».

38. Seuils d’immigration
François Legault a promis une réduction de 20 pour cent des seuils d’immigration pour mieux accueillir les immigrants, tout en conservant les ressources actuelles.

39. Examen de connaissance des valeurs québécoises
La CAQ propose de soumettre les nouveaux arrivants à un tel examen, qu’elle décrit comme «un moyen d’assurer une meilleure intégration des nouveaux arrivants à leur société d’accueil».

40. Francisation à 100 pour cent
Pour une intégration réussie des immigrants, la francisation sera obligatoire pour tout nouvel arrivant qui désire obtenir un Certificat de sélection, promet la CAQ.

41. Plus d’activités culturelles à l’école
La CAQ s’engage à mettre en place «des mesures concrètes pour cultiver tôt l’amour des arts chez nos jeunes».

42. Soutien à nos artistes
Le gouvernement caquiste promet de favoriser une plus grande diffusion des oeuvres de nos artistes, au Québec comme à l’étranger.

43. Promotion du français
La CAQ a promis d’accorder un mandat renforcé à l’Office de la langue française afin de coordonner «un vigoureux effort de francisation au Québec». Elle s’est engagée à la création d’un poste de commissaire à la langue française pour recevoir les plaintes du public et présenter des recommandations visant à assurer le statut du français comme langue commune au Québec.

44. Peuples autochtones (Premières Nations et Inuits)
Le parti s’est engagé à mettre en oeuvre la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones et de prendre en compte les recommandations du rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, à l’intérieur des prérogatives de l’Assemblée nationale du Québec.

Intégrité et justice

45. Adoption d’une loi pour empêcher les nominations partisanes
Les caquistes promettent d’adopter une loi encadrant les nominations des titulaires d’emplois supérieurs afin d’éviter que ceux-ci soient nommés en fonction de leur affiliation politique.

46. Indépendance du chef de l’UPAC
La CAQ s’est engagée à faire en sorte que la nomination du chef de l’UPAC doive obtenir l’appui aux deux tiers de l’Assemblée nationale. Même chose pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales et pour le directeur général de la Sûreté du Québec.

47. Lutte à la corruption
Le parti promet un resserrement des contrôles pour éliminer les « extras » lors de la réalisation des contrats publics et l’élargissement de la protection des lanceurs d’alerte.

48. Encadrement de la légalisation du cannabis
La CAQ veut interdire la consommation du cannabis dans tous les lieux publics et hausse l’âge légal à 21 ans.

49. Accès au système de justice
Le parti s’est engagé à assurer une justice plus accessible pour les citoyens et des délais raisonnables, affirmant vouloir remettre sur les rails «tout le système judiciaire québécois».

50. Victimes d’actes criminels
La CAQ veut réviser le régime d’indemnisations des victimes d’actes criminels (IVAC) pour en corriger les lacunes et réduire les délais de traitement des demandes de prestation.

51. Abolition du délai de prescription pour les agressions sexuelles
Le parti a promis d’abolir le délai de prescription en matière civile pour les victimes d’agression sexuelle.

52. Nomination des juges administratifs
La CAQ s’est engagée à mettre en place un processus transparent pour la sélection et l’attribution des postes de juges administratifs.

53. Cour suprême
Le gouvernement Legault prendra un «engagement clair» pour exiger un bilinguisme obligatoire au plus haut tribunal au pays. Le parti souhaite s’assurer que les nominations de juges québécois à la Cour suprême se fassent sur proposition de l’Assemblée nationale.

Efficacité

54. Lutte contre le gaspillage
La CAQ a promis de faire la «chasse aux abus dans l’appareil public», en particulier dans la gestion des contrats informatiques octroyés par le gouvernement. Elle s’est engagée à octroyer des ressources et pouvoirs supplémentaires au Vérificateur général pour la surveillance des fonds publics.

55. Fin des privilèges indus dans l’appareil d’État
Le parti souhaite, par exemple, éliminer les «parachutes dorés» en vertu desquels un cadre supérieur ou un dirigeant d’organisme reçoit une rémunération ou une protection exceptionnelle en quittant un poste.

56. Simplification du régime fiscal
La CAQ a promis de simplifier le régime fiscal, avec une seule déclaration à remplir pour les deux ordres de gouvernement, administrée par Québec.

57. Imputabilité des hauts fonctionnaires
Le parti s’est engagé à mettre fin à l’immunité dont jouissent les sous-ministres et les dirigeants d’organisme.

58. Agence du revenu
La CAQ veut la garantie d’un traitement respectueux des contribuables dans leurs relations avec le fisc, affirmant qu’«il est inacceptable que des citoyens de bonne foi soient traités comme des criminels ou des fraudeurs au moindre problème dans leur déclaration de revenus».

59. Remboursement de la dette
La CAQ a fait de l’équité intergénérationnelle un cheval de bataille et souscrit à l’importance de rembourser la dette du Québec selon les objectifs fixés dans la loi actuelle.

60. Fin du «bordel informatique»
La CAQ estime qu’il faut «réintroduire une expertise dans l’État québécois» pour gérer adéquatement les projets informatiques en recrutant des spécialistes rémunérés à un niveau compétitif avec le secteur privé.

Économie

61. Revenu disponible par habitant
La CAQ a indiqué qu’«en visant à rattraper le niveau de richesse de nos voisins, notamment l’Ontario, nous pourrons mettre plus d’argent dans le portefeuille des familles».

62. Stimuler l’innovation et les investissements privés
Le parti propose une politique de soutien aux entreprises adaptée aux nouvelles réalités, pour stimuler l’investissement, l’innovation et la création d’emplois bien payés. Un nouveau mandat sera donné à Investissement Québec avec des moyens pour stimuler efficacement les investissements privés et attirer des capitaux étrangers.

63. Libérer la force de nos entrepreneurs
Les caquistes promettent l’allègement de la bureaucratie pour les entrepreneurs et les travailleurs autonomes.

64. Zones d’innovation
La CAQ souhaite créer de nouveaux secteurs technologiques et industriels grâce à la création de zones d’innovation.

65. Alliance énergétique
La CAQ a promis de former «des partenariats sans précédent» avec nos voisins immédiats et les États du nord-est de l’Amérique pour augmenter les exportations d’électricité.

66. Développement et utilisation des nouvelles technologies
Le parti s’est engagé à favoriser la création d’entreprises québécoises dans les nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle, les télécommunications et les sciences de la vie.

67 Réduction du déficit commercial
La CAQ a promis de prendre des mesures pour réduire les importations et augmenter les exportations, notamment au moyen d’une «politique efficace d’électrification des transports».

68. Industrie maritime
Le parti a promis de tout mettre en oeuvre pour tirer profit du fleuve et redynamiser ce secteur économique au Québec.

69. Exploitation responsable de nos ressources naturelles
Tout en favorisant le développement économique du Québec, le futur gouvernement caquiste a promis de favoriser l’exploitation responsable des ressources naturelles aussi bien dans le domaine de l’énergie que dans le domaine minier. Il prévoit interdire l’utilisation de la fracturation hydraulique pour l’exploitation des hydrocarbures dans les secteurs où il y a une forte densité de population ou une absence d’acceptabilité sociale.

70. Travailleurs âgés
Pour pallier la pénurie de main-d’oeuvre, la CAQ promet d’encourager la participation au marché du travail le plus longtemps possible et s’est engagée à mettre en place des incitatifs fiscaux en ce sens.

Environnement

71. Exportation d’électricité propre
La CAQ note que l’«électricité propre exportée chez nos voisins canadiens et américains remplace la production à partir du gaz, du charbon ou du nucléaire. Cela permet d’éliminer l’émission de millions de tonnes de GES et constitue la contribution la plus importante du Québec à la lutte contre les changements climatiques». Le parti promet de faire de l’augmentation des exportations d’électricité une priorité.

72. Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement
La CAQ promet le réaménagement de nos villes et de nos campagnes, la préservation des paysages, le maintien d’un patrimoine bâti de qualité, ainsi que la mise en valeur du Saint-Laurent.

73. Gaz à effet de serre
La CAQ s’est engagée à respecter les grands objectifs de réduction des gaz à effet de serre adoptés par la communauté internationale et promet de favoriser les innovations technologiques et réglementaires en ce sens.

74. Efficacité énergétique
Le parti promet une «consommation responsable d’énergie» et l’adoption de politiques conformes aux principes du développement durable.

75. Objectif zéro déchet
La CAQ s’est engagée à effectuer la modernisation des centres de tri ainsi que des normes et règlements afin de valoriser la matière recyclée et éviter l’enfouissement.

76. Code du bâtiment
La CAQ veut moderniser les exigences du Code national du bâtiment pour encourager l’adoption de produits et techniques ayant une performance énergétique supérieure dans les nouvelles constructions.

77. Économie verte
Le parti a promis de faire un effort concret pour les sciences de l’environnement, les technologies vertes, l’efficacité énergétique et les sources d’énergie alternatives comme l’hydrogène ou encore le développement de modes de transport moins polluants.

78. Un fleuve propre
La CAQ souhaite offrir «une nouvelle jeunesse» au Saint-Laurent et à ses berges. «Une grande corvée nationale s’impose pour le fleuve, ses affluents et les autres cours d’eau du Québec», indique-t-elle.

79. Protection des milieux humides
La CAQ promet de protéger de manière adéquate ces écosystèmes fragiles qui jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les gaz à effet de serre, la prévention des inondations et la préservation de la faune et de la flore.

Solidarité

80. Lutte à la pauvreté
Le parti de François Legault a promis un meilleur soutien pour les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi par le biais des organismes communautaires concernés.

81. Loteries vidéo
La CAQ a promis de réduire l’accès aux jeux de hasard dans les milieux défavorisés, tout en déployant une stratégie de sensibilisation et de prévention pour lutter contre le jeu compulsif.

82. Enfants handicapés
Le parti s’est engagé à offrir un soutien conséquent de l’État pour les parents d’enfants lourdement handicapés.

83. Pensions alimentaires
La CAQ propose le retrait des pensions alimentaires du calcul de l’aide sociale et de l’aide aux études. Parce que les familles à faible revenu, surtout monoparentales, ont besoin de cette marge de manoeuvre pour mieux subvenir aux besoins de leurs enfants.

84. Prostitution juvénile et exploitation sexuelle
Les caquistes ont promis un plan d’action pour contrer la prostitution juvénile et l’exploitation sexuelle, de la prévention jusqu’au soutien des survivantes, en passant par la répression.

85. Organismes communautaires
La CAQ souhaite offrir un meilleur soutien, une plus grande reconnaissance et une simplification des procédures administratives pour l’obtention de financement pour ces organismes.

Régions

86. Décentralisation
La CAQ a promis plus de pouvoirs et d’autonomie pour les régions, à la faveur d’un transfert de responsabilités et de ressources humaines et financières.

87. Internet et cellulaire
Le parti veut offrir internet haute vitesse et une couverture cellulaire de qualité sur l’ensemble du territoire habité.

88. Rôle accru pour Investissement Québec
La CAQ veut donner à Investissement Québec un mandat fort pour stimuler les investissements, l’entrepreneuriat et le développement, selon les forces respectives de chaque région.

89. Écoles de village
Un gouvernement de la CAQ voudra tout mettre oeuvre pour garder les écoles de village ouvertes et pour contrer leur dévitalisation.

90. Transformation des ressources naturelles
La CAQ veut encourager la transformation des ressources naturelles dans la région où elles sont exploitées.

91. Développement de nouveaux sites récréotouristiques
Le CAQ souhaite voir des paysages et des villages mis pleinement en valeur, pour tirer le maximum de l’industrie du tourisme et proposera un investissement conséquent pour les sites existants et de nouveaux projets pour l’avenir.

92. Transport régional
La CAQ s’est engagée à proposer un système efficace pour assurer le transport des personnes et des marchandises sur l’ensemble du territoire, notamment en milieu rural.

93. Cégeps
Le parti proposera un mode de financement révisé pour assurer l’avenir des cégeps, et des incitatifs pour la formation continue pour attirer les jeunes.

94. Patrimoine religieux
La CAQ a promis de préserver et de mettre en valeur le patrimoine religieux.

Agriculture

95. Fonds d’investissement en agriculture
Un gouvernement de la CAQ créera un fonds de 50 millions $ comme levier pour augmenter les investissements privés en agriculture.

96. Transformation alimentaire
La CAQ proposera des investissements en innovation, une diversification des activités et le développement des entreprises de transformation alimentaire.

97. Achats d’aliments locaux
Le parti a promis de s’assurer que des produits locaux seront mis en évidence dans les épiceries et dans les institutions.

98. Tourisme gourmand
Le gouvernement caquiste offrira un soutien aux agriculteurs et restaurateurs pour «renforcer la position du Québec comme destination gastronomique en Amérique du Nord», en valorisant les produits du terroir, les marchés publics et les foires agricoles.

99. Transfert des entreprises agricoles
La CAQ s’est engagée à faciliter les transferts de terres et de fermes pour assurer la relève de ce secteur de l’économie.

100. Taxe foncière
La CAQ a promis de ramener la taxe foncière à un niveau compétitif.

101. Gestion de l’offre
La CAQ s’est engagée à défendre l’intégrité de la gestion de l’offre de même que les programmes de protection du revenu.

102. Processus moins compliqué
Le parti a promis une réduction du «surplus de paperasse» que doivent remplir les agriculteurs et des délais inconsidérés.

Ressources naturelles

103. Production forestière
La CAQ a promis une meilleure prévisibilité (au moins trois ans) pour les droits de coupe.

104. La forêt au service de l’environnement
Le nouveau gouvernement souhaite une reconnaissance du rôle primordial de la forêt dans la lutte contre les changements climatiques et l’uniformisation des règlements environnementaux.

105. Projets de mines
La CAQ propose un environnement législatif, réglementaire et tarifaire stable, la réduction des délais pour démarrer un projet de mine. Elle souhaite voir les mêmes conditions environnementales, mais moins de délais pour les traiter, et ce, à l’intérieur d’un seul processus.

106. Méthode de calcul révisée
La CAQ s’est engagée à réviser la méthode de calcul de la réserve pour la restauration, afin de réduire le coût initial des entreprises minières tout en s’assurant que le montant réservé couvrira en tout temps le coût de la restauration.

107. Chemins forestiers des terres de la Couronne
La CAQ a promis un réaménagement des sommes recueillies par les baux de villégiature pour maintenir les chemins forestiers principaux, non seulement sur les zecs, mais sur l’ensemble du territoire.

108. Baux de villégiature
Le parti s’est engagé à ce qu’aucune augmentation n’aille au-delà de l’inflation.

Transport

109. Décongestion de Montréal et ses banlieues
La CAQ a promis d’agir sur tous les fronts: accroître le transport collectif, mettre à niveau le réseau routier et profiter des technologies innovantes. Une enveloppe de 10 milliards $ dans le Programme québécois des infrastructures (PQI) sera réservée pour réaliser un ambitieux plan de décongestion d’ici 2030.

110. Troisième lien
La CAQ a promis la mise en chantier dès le premier mandat d’un troisième lien entre Québec et Lévis.

111. Transport collectif
La CAQ a promis la poursuite de la réalisation du REM, le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal, un projet de tramway pour l’est de Montréal, un appui au projet de réseau structurant de transport en commun à Québec et le développement de nouveaux corridors d’autobus et de voies réservées.

112. Transports alternatifs
Le parti propose une augmentation de l’offre de stationnements incitatifs et un soutien au covoiturage.

113. Électrification des transports
La CAQ a promis une filière industrielle et technologique dans les composantes du transport électrique.

Démocratie

114. Clauses orphelin
La CAQ s’est engagée à éliminer une fois pour toutes les discriminations relatives aux assurances santé et aux régimes de retraite, par équité intergénérationnelle.

115. Mode de scrutin proportionnel mixte
Le parti a promis une nouvelle loi électorale pour passer du mode de scrutin majoritaire au mode de scrutin proportionnel mixte.

116. Parité pour les ministres
Le chef de la CAQ s’est engagé à constituer un Conseil des ministres paritaire.

117. Réforme parlementaire
La CAQ a promis l’obligation de permettre l’étude par l’Assemblée nationale d’un nombre prédéterminé de projets de loi de l’opposition, la révision du rôle des commissions parlementaires et la mise en place d’un mécanisme de votes libres.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!