TORONTO – Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, dit qu’Al-Qaïda s’est affaiblie mais demeure tout de même la principale menace terroriste au Canada.

En publiant le rapport de 2013 sur les menaces au Canada, le ministre a averti que des Canadiens s’étaient rendus en Syrie pour se joindre à des forces anti-gouvernementales, et pourraient en revenir radicalisés.

«Les groupes extrémistes mondiaux, comme al-Qaïda, représentent la principale menace terroriste envers le Canada depuis des années; cela n’a pas changé, a dit le ministre. Le Canada est toujours une cible prioritaire.»

Des statistiques contenues dans le rapport mentionnent que plus de 7000 incidents terroristes ont eu lieu l’an dernier — une diminution d’environ 40 pour cent — dans 75 pays, faisant plus de 11 000 victimes. La plupart des attaques se sont produites en Irak, au Pakistan et en Afghanistan.

Au total, 36 Canadiens sont décédés lors d’attaques terroristes depuis 2001, tous à l’étranger, selon le rapport.

Bien qu’il n’y ait eu aucune attaque terroriste au Canada l’an dernier, le document identifie l’extrémisme local comme une menace majeure à la sécurité du Canada.

Ces derniers mois, trois hommes ont été accusés au Canada en lien avec de prétendues activités terroristes, dont deux individus soupçonnés d’avoir comploté pour attaquer un train de Via Rail.

Michael Zekulin, un spécialiste en science politique de l’Université de Calgary qui étudie le terrorisme, précise que le rapport annuel est un rappel que le Canada n’est pas immunisé contre le terrorisme, et que le gouvernement travaille à neutraliser la menace.

Selon lui, le Canada se trouvait sur une liste de cibles ennemies publiée par al-Qaïda il y a plusieurs années, et qui comprenait diverses démocraties occidentales, comme les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France.

Frapper Washington ou Londres aurait une plus grande valeur «symbolique» pour Al-Qaïda que cibler Ottawa, a dit M. Zekulin.

«Si vous n’êtes pas capable d’attaquer ces deux pays, alors le Canada peut devenir une cible de choix.»

Le document fédéral souligne que le récent attentat contre le marathon de Boston démontre que l’Amérique du Nord demeure vulnérable aux actes terroristes.

Le ministre Toews a rappelé que des Canadiens sont soupçonnés d’avoir participé à de récentes attaques en Algérie, en Somalie et en Bulgarie.

Le Canada a criminalisé le fait de quitter le pays dans le but de s’impliquer dans une activité reliée au terrorisme.

«Plusieurs dizaines de Canadiens auraient voyagé ou tenté de voyager à l’étranger pour s’impliquer dans des conflits en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et ailleurs», a affirmé M. Toews.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!