TORONTO – Le Nouveau Parti démocratique de l’Ontario a renoncé à une des principales conditions qu’il posait jusqu’ici pour accorder son appui au budget présenté par le gouvernement libéral minoritaire.

Le NPD n’exige maintenant plus l’abolition de la taxe de vente harmonisée sur les factures de mazout.

La leader néo-démocrate, Andrea Horwath, a expliqué jeudi qu’il était devenu évident que cette demande serait rejetée par le gouvernement, même si ce dernier a besoin de l’appui de sa formation pour éviter d’être renversé lors du vote sur le budget mardi prochain à l’Assemblée législative.

Selon elle, il revient maintenant au premier ministre Dalton McGuinty de mettre de l’avant de nouvelles idées afin de rendre le budget plus équitable pour les familles ontariennes.

Mme Horwath fait pression sur les libéraux pour qu’ils acceptent une hausse de l’impôt sur le revenu des Ontariens gagnant plus de 500 000 $ par année, une idée qui semble de plus en plus populaire auprès des électeurs, selon de récents sondages.

Elle dit que M. McGuinty doit décider s’il accepte de faire passer les familles avant les millionnaires.

Le gouvernement libéral a besoin de l’appui d’au moins deux députés néo-démocrates, mardi prochain, pour éviter que son budget ne soit battu et que les Ontariens soient rappelés aux urnes pour la deuxième fois en six mois.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!