HALIFAX – Un deuxième cas de méningite a été constaté parmi la population étudiante de l’Université Acadia en Nouvelle-Écosse.

Le docteur Robert Strang, administrateur en chef de la santé publique de la province, a confirmé mercredi qu’une étudiante avait été hospitalisée et qu’elle se remettait de la maladie. La souche de la maladie n’est pas encore connue.

La première patiente est décédée le 1er février. Elle était atteinte de la souche B de la maladie.

Le docteur Strang a affirmé qu’il comprenait l’inquiétude accrue des gens, et qu’il collaborait avec l’Université Acadia et les responsables de la santé publique de la région pour informer la communauté universitaire. Selon lui, il est inhabituel d’avoir deux cas confirmés dans une même population.

S’il s’agit de la souche B comme dans le premier cas, un programme de vaccination ciblé débutera dès la semaine prochaine.

Le cas le plus récent est celui d’une étudiante qui vit seule à l’extérieur du campus. Elle n’a pas eu de contact direct avec quiconque qui pourrait être à risque élevé de contracter la maladie. Elle n’a pas eu non plus de contact direct avec la première étudiante qui a contracté la méningite.

Les tests en laboratoire ont permis de confirmer mardi soir qu’il s’agissait de la méningite à méningocoques. La confirmation de la souche pourrait prendre quelques jours.

Selon le Dr Strang, il n’est pas nécessaire d’annuler des cours ou de restreindre les déplacements des étudiants et du personnel d’Acadia. Il estime que des précautions de base peuvent contribuer à prévenir la transmission de la maladie. Il recommande ainsi d’éviter de partager des boissons ou des ustensiles; de réduire le contact direct avec les sécrétions du nez et de la bouche; et de se laver les mains ou de se servir d’un désinfectant à base d’alcool.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!