Getty Images Jiri Sekac

BROSSARD, Qc – La grande tendance qui se dégage du premier match intra-groupe du camp des recrues du Canadien, c’est que Jiri Sekac possède une longueur d’avance sur les autres.

On comprend pourquoi le Tchèque âgé de 22 ans a été convoité par une dizaine d’équipes de la LNH, en début d’été, avant d’accepter l’offre contractuelle du Tricolore. On a déjà hâte de le voir au gros camp de l’équipe.

L’ailier mesurant six pieds deux pouces, qui est plus à l’aise à gauche, est un patineur fluide, habile avec la rondelle et il montre une belle intelligence au jeu. L’expérience qu’il a acquise chez les professionnels – dans la KHL russe – au cours des trois dernières saisons l’élève au-dessus de la mêlée.

Le trio qu’il a formé avec Patrick Holland, au centre, et Tim Bozon, à droite, a été dominant dans la victoire de 3-2 des Blancs face aux Rouges de Jacob de La Rose, dimanche en début de soirée, devant des gradins étonnamment garnis au Complexe sportif Bell de Brossard.

«Je n’étais pas dans ma meilleure forme, a commenté Sekac. Je suis passablement à bout de souffle à la suite de la batterie de tests physiques à laquelle on nous a soumis et toutes ces séances d’entraînement. Les choses vont se tasser à compter de maintenant et tout le monde sera en meilleure forme dans quelques jours.»

Un but particulier

Bozon a réussi un but, le troisième d’affilée des Blancs en première période. Un but qui n’est pas sans revêtir un cachet particulier pour celui qui tente de relancer sa carrière après avoir frôlé la mort, il y a six mois à peine.

«Ça fait du bien de pouvoir marquer, a affirmé Bozon. Un but c’est un but, même si ce n’est qu’un match intra-équipe. Ça me fait plaisir de l’avoir marqué. Ça va me donner de la confiance, même si je ne tiens rien pour acquis.»

N’empêche, pour lui c’est une autre étape de franchie.

«Je suis le rythme, ça fait du bien de voir ça, a-t-il dit. Je regarde vers l’avant, mais je ne veux pas trop me projeter dans l’avenir. C’est positif pour la confiance, et plus j’irai de l’avant mieux ça ira.»

Le premier choix du Canadien en 2013 Michael McCarron et le défenseur invité Charles-David Beaudoin ont fourni les autres réussites des Blancs.

«C’est quelque peu difficile de préconiser mon style dans ce type de matchs, a souligné McCarron. J’ai appliqué quelques mises en échec, mais je n’ai pas tenté de trop en mettre. J’ai utilisé ma vitesse et j’estime que j’ai été rapide pour me rendre jusqu’au filet adverse.»

Trio de Québécois

Le capitaine du Drakkar de Baie-Comeau Jérémy Grégoire, sur une passe de Charles Hudon, et Sven Andrighetto, avec quelques secondes à écouler à la rencontre, ont assuré la réplique des Rouges.

Les attaquants De La Rose, Andrighetto et Christian Thomas ont été peu visibles dans le camp des perdants.

Ils ont été éclipsés par un trio de Québécois – Grégoire, Hudon et Daniel Audette – qui a connu de bons moments. Hudon était de retour à sa position naturelle, à l’aile gauche, après avoir été muté au centre au camp de perfectionnement, en juillet.

«Ç’a super bien été avec Daniel et Charles, a acquiescé Grégoire. J’ai joué avec Daniel dans l’équipe du Québec des moins de 17 ans et j’ai été le coéquipier de Charles à Baie-Comeau, la saison dernière. Nous avons eu une bonne communication ensemble. Nous avons été capables de provoquer des choses à l’attaque.»

Le jeune gardien Zachary Fucale a cédé un but aux Blancs dans la moitié de match qu’il a disputée. Hayden Hawkey a été son substitut.

Jordan Papirny et Michael Condon ont permis un but chacun aux Rouges.

Le camp des recrues se poursuit lundi et mardi tandis que les vétérans du CH fouleront les allées du Club de golf de Laval-sur-le-Lac, lundi, à l’occasion du tournoi de golf annuel de l’organisation.

La grande rentrée pour le Canadien aura lieu jeudi, avec les examens médicaux et les évaluations physiques. Les premiers coups de patins seront donnés dès vendredi, à Brossard.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!