Métro Lino Zambito

L’ancien ministre du Travail, David Whissel, réfute les allégations de l’ex-entrepreneur Lino Zambito. Ce dernier a affirmé devant la commission Charbonneau qu’un militant libéral, Christian Côté, lui a demandé 50 000$ pour le compte de l’ancien député d’Argenteuil en 2007.

«Je n’ai jamais entendu parlé d’une histoire pareille, a t-il martelé mercredi en entrevue avec Paul Arcand sur les ondes du 98,5. Jamais Christian Côté m’a parlé de 50 000$. Jamais [mon chef de cabinet] Alexandre Bibeau m’a parlé de 50 000$. Jamais je n’aurais toléré de pareils agissements.»

«La personne qui a témoigné a été accusée au criminel et elle a reconnu ses fautes criminelles. En d’autres mots, c’est un bandit», a-t-il ajouté. M. Whissel a également indiqué que tout ce que raconte Lino Zambito n’est pas nécessairement vrai.

L’entreprise de l’ancien député, ABC Rive-Nord, a fait des affaires de façon «occasionnelle» avec Infrabec, l’entreprise de M. Zambito, a admis David Whissel. Il a insisté qu’il n’avait rien à se reprocher.

«Je n’ai pas fait de la politique pendant 14 ans pour me mettre de l’argent, a-t-il dit. J’ai gagné ma vie honorablement.»

Aussi dans La commission Charbonneau :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!