Collaboration spéciale Le rugby est un sport émergeant que ce soit au Québec ou au Canada. Sa popularité est en hausse.

Le premier stade de rugby conforme aux règlements internationaux à Montréal sera prêt cet été. Le contrat pour la pose de sa surface synthétique a été accordé le 13 mars. Le terrain sera aménagé au parc Henri-Julien, dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

«Le stade est attendu de pied ferme par nos membres», souligne Simon Fréchette, directeur de Rugby Québec. Cette fédération compte 2600 inscrits tous âges confondus, dont 35% de filles.

Selon lui, beaucoup de clubs situés dans la région de Montréal se plaignent du manque de surfaces de rugby. Ils s’entraînent le plus souvent sur des terrains de soccer.

«Le terrain est non seulement conforme aux normes pour le lignage et les dimensions, mais il répond aussi aux conditions de Rugby Canada pour y accueillir des compétitions en présence de public», observe M. Fréchette.

Le projet de réaliser une infrastructure de ce genre est intervenu en 2015 alors que Montréal s’apprêtait à accueillir les jeux des policiers et pompiers en 2017. Or, pour le rugby inscrit à cette compétition, il n’y avait aucun stade prêt dans la métropole.

Une déclaration d’intérêt avait été lancée par la ville de Montréal et l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville s’est présenté avec son dossier d’autant qu’un terrain de soccer mixte, naturel et synthétique, situé au parc Henri-Julien, avait vieilli et devenait inutilisable.

Finalement, les jeux des pompiers et policiers ont été annulés à cause des tensions entre l’administration Coderre et le syndicat des pompiers.

Le terrain de rugby sera aménagé à la place d’un terrain de soccer vieillissant au parc Henri-Julien à Ahuntsic Cartierville. Photo: Archives/TC Media.

Toutefois, la ville a hérité du stade. Il sera disponible de la mi-avril à la mi-octobre et permettra 25 heures  d’entrainements hebdomadaires de rugby à raison de deux soirs et une journée, en fin de semaine. Le reste du temps sera réservé essentiellement au soccer et à d’autres sports de plein air.

Le cout total du projet s’élève à plus de 2,5 M$ dont 600 000$ sont consacrés uniquement à la surface synthétique.

Les travaux d’infrastructures et complémentaires devraient être achevés en juillet.
La pose du revêtement synthétique devrait intervenir immédiatement après et le terrain serait prêt à accueillir des sportifs en août, voire septembre au plus tard.

«Le rugby est un sport émergeant que ce soit au Québec ou au Canada. Sa popularité a augmenté après les bons résultats des équipes canadiennes aux JO de Rio l’été passé, assure le directeur de Rugby Québec. Un beau terrain sera utile pour attirer encore des amateurs et des talents.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!