Amine Esseghir/TC Media Des résidents d'Ahuntsic-Cartierville interpellent Québec pour que l'A19 soit achevée sous la forme d'un boulevard urbain.

Le parachèvement de l’autoroute 19 (A19) inquiète toujours des résidents d’Ahuntsic. Une manifestation s’est tenue le 21 septembre pour demander que l’extension de cette route entre Laval et Bois-des-Filion soit un boulevard urbain.

Photo: Amine Esseghir/TC Media

«Nous ne connaissons pas encore le scénario prévu pour le parachèvement de l’A19 et nous voulons rappeler que nous allons subir les conséquences de toute décision qui sera prise», indique Mélanie Busby, co-porte-parole de Coalition pour un boulevard Papineau. Qui a organisé la manifestation.

Ce regroupement de plusieurs collectifs citoyens souhaite que les projections du gouvernement pour le parachèvement de l’A19 intègrent l’idée d’un lien urbain unique entre Montréal et Bois- des-Fillions. La coalition a organisé une manifestation à l’intersection de Papineau-Henri-Bourassa pour défendre ses revendications. les organisateurs ont accroché une banderole sur viaduc du boulevard Gouin qui traverse l’avenue Papineau, l’A19, à Ahuntsic.

Même si la manifestation se dit apolitique, elle a attiré les élus locaux et les candidats aux élections municipales.

Lorraine Pagé, conseillère du Sault-au-Récollet, a parlé au nom des candidats de l’équipe Denis Coderre. Elle a indiqué que depuis la réalisation de l’A19, les résidents du secteur se plaignent. «Nous avons vu comment cette route a coupé notre vieux village en deux. Aujourd’hui, nous ne voulons plus subir. Nous voulons un quartier sécuritaire et améliorer la qualité de vie des citoyens», souligne Mme Pagé, qui a apporté son soutien à un boulevard urbain.

Émilie Thuillier, conseillère d’Ahuntsic et candidate à la mairie de l’arrondissement pour Projet Montréal, a assuré que son parti a toujours défendu un projet de boulevard urbain.

Invité à la manifestions, Amir Khadir, député de Québec Solidaire, a indiqué avoir parlé au ministre des Transports, Laurent Lessard. «Il m’a dit qu’il y avait des résistances au ministère pour faire un boulevard urbain.»

L’option de boulevard urbain pour le parachèvement de l’A19 telle que présentée en 2015 par le MTQ. Photo:Archives/TC Media

Parallèlement, Marie Monpetit, députée de Crémazie, a rendu publique la lettre que lui a adressée le ministre des Transports à ce sujet.

«Je tiens également à vous informer, à titre de ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, que je privilégie l’option d’un boulevard urbain avec aménagements de type autoroutier et que je m’assure qu’elle est analysée adéquatement dans le processus en cours», écrit-il.

«Pour moi, cette affirmation de M. Lessard est importante et signifie que le gouvernement s’oriente vers l’option de boulevard urbain telle que revendiquée par les citoyens», indique Mme Montpetit en entrevue avec TC Media.

La députée a rappelé aussi qu’elle a toujours agi pour que les citoyens d’Ahuntsic concernés par les conséquences de ce projet soient consultés et écoutés.

Elle était justement intervenue pour que le Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE) se déplace à Ahuntsic en 2014. «En général, le BAPE tient les consultations à l’endroit où se fait le projet.»

Pourtant, les termes aménagements autoroutiers paraissent suspects aux yeux de la Coalition.

«On veut qu’il y ait une voie réservée pour le transport en commun, mais aussi un lien cyclable continue sur cette route, sans échangeur au milieu et avec une vitesse limitée pour les autos», insiste Mme Busby.

Selon ce qu’a appris TC Media, on envisage de réaliser des viaducs étroits qui permettraient aux agriculteurs qui exploitent les terres qui longent l’A19 de la traverser d’est en ouest.

Au ministère des Transports, on nous assure que le projet en cours d’analyse est celui dont les esquisses ont été présentées en 2015. Aucune échéance pour rendre publique la mouture finale n’a été avancée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!