Gouin-Laurentien est un des pôles identifiés en raison de son potentiel de développement. Ceci dans le cadre de la stratégie de développement économique d’Ahuntsic-Cartierville.

Ce secteur est reconnu pour son problème de circulation routière et sa vitalité commerciale fragile. L’arrondissement propose de développer les terrains sous-utilisés, créer une association de commerçants et d’augmenter l’offre d’activités culturelles. La diversification du type d’habitation est aussi privilégiée pour améliorer la qualité de ce milieu de vie.

«L’arrondissement a toujours démontré de l’intérêt pour ce pôle. Ça a débuté avec le Centre Y Cartierville et des rénovations d’immeubles ont suivi. Une démarche de revitalisation urbaine est également en cours depuis 2006», indique Gilles Côté, directeur du développement du territoire à Ahuntsic-Cartierville.

Autrefois plus dynamique, ce secteur est appelé à changer. L’automne dernier, la Ville de Montréal a entrepris des travaux d’aqueduc et d’égout sur le boulevard Laurentien. L’objectif est de mettre en place les infrastructures nécessaires pour accueillir plus de résidents. Ces travaux ont repris au cours des dernières semaines entre les rues Émile-Nelligan et de Pontgravé.

Le zonage aux abords des boulevards Laurentien et Gouin Ouest a également été modifié d’industriel à résidentiel et commercial. Ceci encourage la présence d’immeubles résidentiels où l’on retrouverait des commerces au rez-de-chaussée.

La hauteur minimale des bâtiments a été augmentée à quatre étages pour les terrains adjacents au boulevard Laurentien. Les édifices pourraient même avoir jusqu’à six étages près de la rue de Pontgravé.

Projets sur la table

Parmi les projets qui pourraient se réaliser à moyen terme, l’arrondissement souhaite regrouper les trois clos de voirie dans un seul lieu. Le clos Pontgravé situé près du boulevard Laurentien pourrait être libéré pour du développement résidentiel.

«On va devoir se prononcer sur la vocation future de ce terrain qui est immense», mentionne le conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian.

L’arrondissement veut aussi développer un équipement complémentaire au Centre Y Cartierville pour subvenir aux besoins culturels et communautaires du quartier. Les deux bibliothèques et le centre culturel de Cartierville pourraient être regroupés d’ici cinq ans. Enfin, l’arrondissement encourage la création d’une association de commerçants du boulevard Gouin Ouest. Encadré par la CDEC, le regroupement pourrait bénéficier d’aide financière et technique de la part de l’arrondissement.

Forêt de condos?

Le Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville pilote la démarche de revitalisation urbaine intégrée du secteur Laurentien-Grenet depuis 2006. Il se réjouit de la volonté de l’arrondissement de concentrer ses efforts sur ce territoire. Toutefois, la table de concertation s’inquiète de la façon dont le développement va se faire.

«On ne voit pas de mesures concrètes, notamment en termes immobiliers pour protéger le milieu de vie pour les citoyens qui habitent là», soulève la directrice du CLIC, Nathalie Fortin.

Elle est d’autant plus préoccupée que plus de la moitié des résidents du secteur vivent sous le seuil de faible revenu.

«Nous sommes d’accord avec le fait de mettre des efforts dans ce secteur, qu’il y ait une mixité d’habitation et une revitalisation commerciale, mais on se demande où sont les mesures concrètes pour que ce secteur ne devienne pas une forêt de condominiums. C’est sûr qu’on va surveiller de près le développement de condos. On fait une démarche de revitalisation, pas de gentrification.»

Chantier Gouin-Laurentien

- Ce chantier est délimité à l’ouest par la rue Cousineau, à l’est par la rue Grenet, incluant l’hôpital du Sacré-Cœur, au nord par le boulevard Gouin et au sud par les limites de l’arrondissement et le chemin de fer.

- Le choix de ce pôle comme chantier à prioriser au cours des prochaines années est issu de consultations avec différents partenaires socio-économiques de l’arrondissement. Il veut établir les grandes orientations de la stratégie de développement économique. 

- Pour l’arrondissement, la stratégie de développement économique sert de plan de travail pour les prochaines années.

- Les autres chantiers prioritaires de développement économique d’Ahuntsic-Cartierville sont l’Acadie-Chabanel, le secteur du pont Viau et les berges de la rivière des Prairies.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus