Gracieuseté Denis Coderre a rencontré les membres du conseil d’administration de la Société de développement commerciale (SDC) Hochelaga-Maisonneuve, le 19 décembre.

Le maire de Montréal, Denis Coderre et le maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, ont rencontré les membres du conseil d’administration de la Société de développement commerciale (SDC) Hochelaga-Maisonneuve, le 19 décembre, afin d’exprimer leur solidarité envers les commerçants de la rue Sainte-Catherine touchés par les récents actes de vandalisme.

M. Coderre désapprouve fortement les actes de vandalisme perpétrés dans Hochelaga il y a quelques semaines.
«Il était important pour moi de venir rencontrer les commerçants, de leur mentionner que l’enquête progresse et que les ressources nécessaires sont déployées par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour être en mesure de porter des accusations aussitôt que possible», a souligné M. Coderre.

Le maire de la métropole a aussi tenu à renforcer le sentiment de sécurité en réitérant aux commerçants «qu’ils ne sont pas seuls.»

De son côté, Réal Ménard est confiant que la situation se rétablira notamment par les assises sur la gentrification et la mixité sociale qui se tiendront en mai prochain.

Rappelons que les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont approuvé, en novembre, l’octroi d’un contrat d’un peu plus de 97 000$ à l’Institut national de recherche scientifique (INRS), afin de procéder aux études en lien avec le mandat du comité des assises sur la gentrification.

L’INRS s’est engagée à réaliser une recension des écrits sur la gentrification, brosser le tableau des transformations du marché résidentiel, évaluer le marché locatif abordable, dresser un portrait de la population gentrificatrice et établir l’impact de l’embourgeoisement sur les commerces.

Depuis 2013, une trentaine de commerces d’Hochelaga-Maisonneuve ont été la cible de vandales. Les derniers actes de vandalisme ont été revendiqués par un groupe anarchiste contre l’embourgeoisement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!