Nicolas Ledain / TC Media Biothentique promet des paniers bio personnalisés à bas prix.

Biothentique, une nouvelle épicerie bio et zéro déchet a ouvert ses portes durant l’été sur la rue Sainte-Catherine dans Hochelaga. Les deux propriétaires magasinent les producteurs et grossistes pour rendre plus abordables les fruits et légumes de qualité.

Chez Biothentique, la simplicité est de rigueur. L’épicerie qui a ouvert au début du mois d’août au 4563 de la rue Sainte-Catherine Est a laissé le marketing de côté, car Aurélie et David, les deux propriétaires, font en sorte que rien ne fasse augmenter les prix de leurs produits.

Ainsi, les étales et présentoirs sont récupérés ou fabriqués par des artisans du quartier, les réfrigérateurs ont été achetés d’occasion et l’épicerie n’accepte pas les cartes de crédit pour ne pas répercuter des frais bancaires à leurs clients.

À contre-courant des codes de la société de consommation, le couple s’est lancé dans une croisade entrepreneuriale pour faire baisser par tous les moyens les prix du bio.

«On pense qu’on peut manger bio à prix accessible, donc on évite les frais inutiles, on magasine dans les fermes et les grossistes et on achète de gros volumes», explique Aurélie.

Le projet est né en 2015 lorsque Aurélie et David ont commencé un achat groupé avec des amis pour faire des économies. Après avoir constaté un engouement pour leur concept sur les réseaux sociaux, ils se sont installés fin 2015 dans le sous-sol du pavillon d’éducation communautaire d’Hochelaga afin d’étendre leur distribution. Face à la croissance, ils ont finalement décidé de louer un local cette année.

«Tout part d’un besoin personnel et ça a grossi. On fournit aussi des épiceries et notre but à terme est d’alimenter des garderies, des traiteurs et de plus en plus d’épiceries pour faire baisser encore les prix», indique David.

Actuellement, leur activité est centrée autour des paniers de produits bio. Leurs clients peuvent les commander sur leur site en indiquant ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas et la somme qu’ils souhaitent dépenser. En fonction de ce qu’ils obtiennent chez les grossistes et producteurs, Aurélie et David composent ces paniers personnalisés. Les clients peuvent ensuite les récupérer à la boutique ou ils sont distribués aux domiciles.

L’épicerie sert à vendre les fruits et légumes en surplus, des produits transformés et des graines, noix, céréales et farines en vrac.

Biothentique compte aujourd’hui près de 800 habitués et compose entre 100 et 200 paniers par semaine.

«C’est parfait, parce que c’est bio et il y a beaucoup de flexibilité. J’ai le choix des produits pour mon panier et ce sont définitivement de très bons prix», se réjouit Chantal, cliente depuis plus d’un an.

Faire évoluer les mentalités
Cette jeune entreprise détient aussi la certification du circuit zéro déchet depuis quelques jours. Tous les cartons donnés par leurs fournisseurs sont réutilisés pour les paniers et les deux propriétaires incitent leurs clients à venir avec leurs sacs et contenants.

En plus de sensibiliser les consommateurs, Aurélie et David se chargent de l’achat, de la préparation des commandes, d’une partie de la distribution et de la gestion de l’épicerie pour diminuer les coûts. Ils tentent aussi de convaincre les producteurs de baisser les prix pour démocratiser le bio.

«On a un statut d’entreprise, mais on est presque un OBNL ou une association, car nos marges sont minimes. Pour l’instant, on veut juste rentrer dans nos frais pour faire baisser les prix», assure Aurélie.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!