Nicolas Ledain / TC Media Une quinzaine de sculptures du Dr Julien sont exposées à la maison de la culture Maisonneuve.

Célèbre pour sa fondation et pour son travail pédiatrique, le Dr Gilles Julien dévoile son côté sculpteur durant une exposition dans Hochelaga. Amoureux de la pierre, l’éminent homme de santé façonne la matière comme il déchiffre les enfants.

C’est grâce aux remarques de ses amis que le Dr Julien s’est rendu compte de ce parallèle entre ses œuvres artistiques et son approche professionnelle.

«C’est la même démarche, sauf que j’ai plus de libertés avec la pierre. Je vais la casser pour la comprendre et avec les enfants c’est le même principe, sans les casser bien sûr, mais en parlant. Les enfants me guident dans mon travail et la pierre aussi», compare le Dr Julien.

Le pédiatre québécois s’est découvert cet amour des pierres lors de ses voyages au sein des communautés inuites dans les années 80. Lors des tempêtes, il passait des journées entières à observer les sculpteurs dans les villages reculés.

«Ils me fascinaient parce qu’ils comprenaient le mouvement, explique-t-il. J’ai commencé tranquillement, j’ai pris des cours et c’est devenu un hobby.»

Cette activité lui permet aujourd’hui de s’échapper de son quotidien.

«C’est un évacuant pour tout ce que je vis dans la journée. Ça m’aide à évacuer des émotions fortes et dures et à les transmettre à la pierre», indique-t-il.

Dans son processus artistique, le docteur sculpteur ne part jamais avec une idée précise de ce qu’il va faire. Il pratique la roche et se laisse inspirer par ses lignes et ses couleurs pour en sortir des courbes et formes harmonieuses. Certaines œuvres évoquent des silhouettes familières, d’autres sont plus abstraites et le Dr Julien laisse à chacun le soin d’interpréter ce qu’évoquent ses pierres.

Le pédiatre avoue toutefois qu’il ne se présente pas comme un «artiste» et qu’il a longtemps hésité à montrer son travail. Il s’agit de sa deuxième exposition et comme pour sa première en 2009, il a uniquement accepté parce que cela se passe dans Hochelaga.

«Je ne l’aurais pas fait ailleurs. Lorsqu’on me l’a proposé la première fois, j’avais une pudeur et puis je me suis dit : “tu es dans Hochelaga, tu es connu ici, tu es le médecin du quartier. Alors pourquoi pas?” Si les gens trouvent leur compte ici, je serai bien content», confie le Dr Julien.

L’exposition de sculptures du Dr Gilles Julien sera présentée jusqu’au 17 décembre à la maison de la culture Maisonneuve. Une des œuvres fait l’objet d’un encan silencieux et les revenus de cette vente seront reversés pour la Guignolée du Dr Julien.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!