Gracieuseté / CAP Saint-Barnabé Des cadeaux et denrées seront distribués lors de ce magasin-partage.

Le CAP Saint-Barnabé va accueillir 600 familles défavorisées du quartier ce mardi et mercredi pour son magasin-partage. En plus des denrées données ou achetées, des jouets seront aussi offerts par les pompiers.

En 2016, l’organisme avait fourni des produits alimentaires à 840 familles, mais en raison de la complexité logistique, la barre a été un peu abaissée cette année afin d’assurer une distribution optimale.

Entre mardi 19 et mercredi 20 décembre, 600 familles sélectionnées sur dossier vont arpenter les allées d’une épicerie temporaire installée dans les locaux du CAP Saint-Barnabé. Chacune d’entre elles va bénéficier d’un panier d’une valeur de 50$ qui sera ensuite livré à leur domicile.

«Cela leur permet de passer Noël de manière un peu plus détendue. C’est la sécurité que le repas du 24 ou du 25 va ressembler à un repas des fêtes. C’est un grand soulagement pour ces familles», indique Emmanuelle Tassé, agente au financement et aux événements du CAP Saint-Barnabé.

Selon cette représentante de l’organisme, l’environnement festif de cette période de l’année peut générer de la tension et des frustrations chez les personnes qui manquent de ressources financières.

«Il y a une pression indue et on essaye de rendre leur dignité à ces 600 familles», ajoute Mme Tassé.

Des membres de l’équipe, des usagers et des familles bénéficiaires du CAP Saint-Barnabé vont participer à cette distribution.

«Ce sont des moments de joie. On est heureux de recevoir ces familles et elles sont aussi très heureuses d’être en notre compagnie.»
Emmanuelle Tassé, agente aux événements du CAP Saint-Barnabé.

Des bénévoles et des représentants d’autres organismes du quartier vont aussi aider à la réussite de ce rendez-vous du temps des fêtes. La Fondation du Docteur Julien, GCC la Violence, l’Accueil Liaison pour Arrivants (ALPA) et le CCSE Maisonneuve sont notamment partenaires.

«C’est un effort de quartier et c’est tout le quartier qui porte le magasin-partage Hochelaga-Maisonneuve», salue Emmanuelle Tassé.

Par ailleurs, en plus du repas sur la table, l’organisme souhaite que des cadeaux soient au pied du sapin le soir de Noël. Ainsi, grâce à la collecte de jouets de l’Association des pompiers de Montréal, des paquets pour tous les enfants de ces 600 familles seront donnés lors du magasin-partage.

Appel aux dons
La solidarité a encore bien fonctionné cette année pour le magasin-partage de Hochelaga-Maisonneuve.

«On a énormément de dons en jouets et en denrées. Nous sommes choyés à cette époque de l’année. C’est le moment où les gens se sentent concernés et donnent le plus», se félicite Mme Tassé.

Si le CAP Saint-Barnabé se réjouit de cet élan général pour lutter contre la pauvreté, ses responsables invitent la population à se mobiliser également en dehors de cette période des fêtes.

La situation est particulièrement difficile en hiver et afin d’opérer le refuge qui accueille des itinérants, l’organisme a besoin de pyjamas, chaussettes, sous-vêtements, cotons ouatés, bas de joggings, serviettes, manteaux, tuques, mitaines et foulards. Le CAP Saint-Barnabé est situé au coin de l’avenue Bennett et de la rue Adam.

Les pompiers jouent au Père Noël

Dans le cadre de sa 30e campagne annuelle de distribution de paniers de Noël, l’Association des pompiers de Montréal (APM) va participer au magasin-partage de Hochelaga-Maisonneuve en donnant des cadeaux pour les enfants des familles bénéficiaires.

En plus de ces jouets, l’APM va distribuer des paniers de victuailles et cadeaux à 850 familles montréalaises défavorisées jusqu’à mercredi 20 décembre. 450 de ceux-ci ont une valeur de 275 $ et les 400 autres valent 170$. Cette opération se fait en compagnie de la base des Forces armées canadiennes (202e DA) de Longue-Pointe.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!