Nicolas Ledain / TC Media La bibliothèque Maisonneuve sur la rue Ontario.

Des citoyens du quartier Hochelaga demandent à l’administration municipale de bloquer le projet d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve.

Depuis l’automne dernier et l’annonce du projet, Denis Côté ne décolère pas. Ce résident du quartier bien connu sur les pages hochelagaises des réseaux sociaux a même interpellé les élus de la nouvelle administration lors de conseils d’arrondissement à ce sujet. En compagnie d’autres citoyens, il a créé la page Facebook Patrimoine HoMa dont la première bataille est la contestation de cet agrandissement.

«Un édifice historique comme celui-là […] il n’y en a presque pas dans l’est de Montréal. Il y a le musée Dufresne et le marché Maisonneuve, mais c’est l’équivalent de la Maison-Blanche pour le quartier Hochelaga-Maisonneuve», estime Denis Côté.

Selon ce dernier, l’agrandissement représente un danger pour le patrimoine du quartier.

«On demande que la Ville laisse l’édifice historique tel qu’il est et que le terrain autour devienne réellement un parc», réclame M. Côté.

Une façade préservée
Grand projet de 23 M$ vanté par l’ex-maire d’arrondissement Réal Ménard, cet agrandissement a fait l’objet d’un concours de Design Montréal organisé dans le cadre du programme Rénovation, agrandissement et constructions de bibliothèques (RAC) qui vise à moderniser et améliorer l’offre de services dans les bibliothèques montréalaises.

À l’issue de ce concours les firmes Dan Hanganu, EVOQ Architecture, NCK, PMA et Civiliti ont été retenues pour établir des plans détaillés et prendre en main ce chantier. Le jury avait alors salué la construction d’ailes vitrées sur les côtés de l’édifice, la préservation de la façade historique ainsi que l’aménagement d’un espace extérieur végétalisé. Seulement, selon Denis Côté, la préservation de l’avant du bâtiment ne suffit pas.

«C’est un édifice majestueux sur trois façades. En enlevant du terrain autour et en le remplaçant par des cages en verre futuristes, ça ne met pas en valeur, ça le dénature», dénonce-t-il.

Puisque les premiers mois sont consacrés à l’établissement des plans, le groupe Patrimoine HoMa espère convaincre les élus de s’opposer à cet agrandissement avant les premiers coups de pelleteuse. Des rencontres citoyennes sont en cours de programmation et M. Côté souhaite aussi mobiliser les commerçants du quartier dans ce mouvement.

Pas de remise en cause du projet
Le bureau des élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a indiqué qu’aucune position n’avait été prise sur ce sujet, mais qu’il faisait l’objet d’une réflexion. L’attaché politique de l’arrondissement a toutefois précisé que la bibliothèque avait besoin d’espace supplémentaire.

La Ville de Montréal, qui octroie les contrats dans le cadre du programme RAC, rappelle de son côté que le vainqueur du concours a été choisi par un jury formé d’experts.

«Un projet lauréat, par définition, ne peut faire l’objet de changements qui portent atteinte à l’intégrité du concept retenu. […] La Ville n’étudie aucune autre option pour la bibliothèque Maisonneuve que le projet lauréat», a précisé un relationniste du service de presse de la Ville de Montréal.

Les représentants des firmes engagées dans ce projet assurent quant à elles que la préservation patrimoniale est un point essentiel de l’agrandissement proposé.

«Le but de notre concept est de préserver le bâtiment existant et de le donner à voir. On n’a pas de formule magique qu’on applique à tous les lieux. Dans ce cas, le dos de la bibliothèque touche le bâtiment à l’arrière, donc on ne peut qu’aller sur les côtés», souligne Georges Drolet, directeur d’EVOQ Architecture.

De plus, ce dernier assure que les ailes transparentes permettront encore de voir les façades latérales. M. Drolet ajoute également que ce projet a fait l’objet d’une réflexion poussée de l’arrondissement et qu’il s’inscrit dans une volonté de préserver l’apport civique de ce pôle culturel qu’est l’ancien cœur de la Cité de Maisonneuve.

Un bâtiment historique

Construit en 1911, le bâtiment qui accueille la bibliothèque sur la rue Ontario est l’un des vestiges de l’ancienne Ville de Maisonneuve. Cet ensemble majestueux situé au cœur du quartier a été dans le passé l’Hôtel de Ville de cette municipalité. L’édifice orné de sculptures est classé «immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle» selon la juridiction municipale et appartient au «secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle» de Maisonneuve.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!