gracieuseté Mélissa Adabas Une vingtaine de jeunes ont participé au programme Étudiants dans la course.
Le programme Étudiants dans la course (EDLC) était de retour pour une quatrième année. Encore une fois, des élèves de l’école secondaire Chomedey-de-Maisonneuve ont pris part à ce défi de taille, soit de courir un marathon.

Un vingtaine de jeunes âgés de 15 à 18 ans, provenant de divers établissements scolaires situés dans des milieux à risque, s’entraînait depuis le mois de novembre 2012 en vue du Marathon Oasis de Montréal, qui s’est déroulé le 22 septembre, dans la métropole.

Participer au programme a apporté de nouvelles habitudes de vie aux coureurs. Le sport n’était pas nécessairement présent dans leur quotidien, indique le porte-parole d’EDLC, Éric Leclerc. S’engager dans ce projet leur a inculqué des notions sur l’hygiène de vie, notamment sur la saine alimentation, et sur la responsabilisation.

« Ils ne pouvaient pas se coucher très tard, s’ils allaient courir le lendemain, à 8 h 30 », ajoute M. Leclerc.

Même si ces apprentissages sont utiles pour les jeunes, ce n’est pas la priorité du programme. L’objectif est de leur prouver qu’ils sont capables de réaliser leur but, s’ils y mettent du leur.

« Nous amenons des jeunes à tirer des leçons sur la persévérance, la détermination et l’éthique de vie. S’ils mettent les efforts pour réaliser leur objectif, ils peuvent réussir. Ils acquièrent des éléments qu’ils pourront transposer dans leur vie de tous les jours. Ils réalisent que s’ils travaillent pour, ils peuvent finir leur secondaire », affirme le responsable des communications.

Néanmoins, parcourir 42,2 km lorsqu’on n’a jamais couru avant, ce n’est pas une mince chose à faire.

« Il nous fallait un défi un peu intimidant pour qu’ils sentent qu’ils doivent s’entraîner pour y parvenir. De plus, nous avons constaté que la plupart d’entre eux pouvaient courir relativement facilement le demi-marathon arrivé au mois de juin », relate M. Leclerc. Dans le cadre de leur entraînement, les coureurs ont aussi participé à des courses officielles, notamment la Grande virée des sentiers, le Tour du Lac Brome Merrell et le demi-marathon de Mont-Tremblant.

Les participants reçoivent aussi une bourse à la fin de l’aventure.

« Les jeunes recevront entre 700 et 800 $. Toutefois, ils doivent présenter un projet montrant comment ils vont l’utiliser. C’est toujours dans l’optique de leurs études ou leurs formations », indique-t-il.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus