Le Parti marxiste-léniniste du Québec (PMLQ) se présente avec le programme suivant : pour un État indépendant et souverain du Québec, pour une constitution moderne et le renouveau démocratique, pour une nouvelle direction de l’économie afin de garantir le bien-être du peuple et défendre les droits de tous.

Nous disons qu’il faut arrêter de payer les riches et investir dans les programmes sociaux. Est-ce que nous avons la possibilité de le faire? Oui. Le PMLQ lance l’appel à s’engager dans le travail pour bâtir les commissions sur l’avenir du Québec pour se créer un espace pour échanger les opinions et l’information et ainsi commencer à s’investir du pouvoir de décider et d’exercer un contrôle sur ses affaires.

Il y a une urgente nécessité de remettre le pouvoir au peuple pour qu’il puisse humaniser la vie, en humanisant l’environnement social et naturel. Il faut un Québec souverain qui garantit les droits de tous : le droit au logement, le droit à un moyen de subsistance, le droit à l’éducation, la santé, le service pour vivre en tant qu’être humain.

Dans cette élection et après, le PMLQ est actif pour s’assurer que les travailleurs, les jeunes, les femmes et différents collectifs aient une voix où sont en jeu toutes les questions importantes qui concernent l’avenir du Québec. Avoir une voix, c’est refuser le rôle de masse votante que le processus électoral actuel impose aux électeurs. Dans cette élection c’est s’arranger pour qu’aucun des grands partis ne puisse proclamer avoir le mandat de faire ce qu’il veut et s’assurer que les libéraux ne reviennent pas au pouvoir.

Dans Hochelaga-Maisonneuve, on connait cette logique. Tous les efforts surhumains des groupes communautaires pour combattre la pauvreté, l’itinérance, et défendre la dignité sont limités aux limites des budgets, de l’argent disponible. Ce qui n’est pas acceptable dans une société moderne. Le Québec n’est pourtant pas un pays pauvre. Pourquoi « prospérité » signifie appauvrissement ? Qui décide de la direction de l’économie ? Qui décide de couper les services publics ? Nous travaillons fort pour faire en sorte que la société fonctionne, mais nous n’avons aucun contrôle sur les prises de décision qui affectent nos vies. Il faut une nouvelle direction pour le Québec.

Christine Dandenault est candidate pour le PMLQ dans Hochelaga-Maisonneuve. Elle est active dans le quartier depuis plus de 20 ans : au sein de la Garderie Casse-Noisette lorsque ses enfants étaient jeunes, puis au conseil d’établissement de l’école St-Clément, à l’organisation des 7 journées montréalaises d’amitié avec Cuba sous le chapiteau du CCSE au marché Maisonneuve, à la tête du Forum des femmes de Montréal et dans le mouvement antiguerre. Elle est de toutes les luttes pour défendre les droits de tous.

Tous ceux et celles qui désirent plus d’information sur le travail pour s’investir du pouvoir de décider peuvent contacter le PMLQ à bureau@pmlq.qc.ca ou téléphoner à (514) 522-5872.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!