Archives TC Media Le Pavillon d'éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve.

Le Pavillon d’éducation communautaire (PEC) Hochelaga-Maisonneuve a décidé de se mobiliser, le 28 octobre prochain, à 11h, pour rappeler aux citoyens qu’il ne reste que quelques jours avant la fin de la campagne de soutien aux centres d’éducation populaire (CEP).

L’organisme se réunira mercredi afin de faire le point sur sa situation, mais également sur la campagne. Une pétition avait été lancée au début du mois d’octobre pour que le ministre de l’Éducation, François Blais, accorde aux six CEP un financement annuel de 750 000$.

Actuellement, le PEC récolte 240 000$ annuellement en autofinancement. Avec la perte de sa subvention d’aide à la mission de la Commission scolaire de Montréal ainsi que les demandes du ministre, le PEC ne réussit plus à subvenir à ses besoins et est menacé de fermer.

«Un maintien du financement du gouvernement est nécessaire et vital pour l’organisation. L’effort supplémentaire demandé au PEC d’augmenter son autofinancement de 150 000$ par année en est un considérable pour une organisation déjà à bout de souffle», affirme l’organisme, par voie de communiqué.

La pétition virtuelle Sauvons les CEP est en ligne jusqu’au 31 octobre inclusivement. Pour la signer, on visite le http://www.sauvonslescep.com.

Le PEC c’est:

  • 89 bénévoles
  • 20 employés
  • 1000 visiteurs par semaine
  • 7 organismes résidents, soit La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, le Tour de lire, l’Association pour la défense des droits sociaux du Montréal métropolitain, le Comité Chômage de l’est de Montréal, Jeunes musiciens du monde, le Regroupement pour la valorisation de la paternité, le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi et Un prolongement à la famille.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!