Isabelle Bergeron/TC Media L'école Très-Saint-Nom-de-Jésus accueillera un volet alternatif dès la prochaine rentrée scolaire.

Une première école alternative primaire ouvrira ses portes dans Hochelaga. Dès la rentrée 2016, l’école Très-Saint-Nom-de-Jésus accueillera un volet alternatif dans ses murs.

«Lorsque nous avons appris que le conseil d’établissement et l’équipe-école avaient accepté notre proposition, nous nous sommes mis à pleurer. Nous sommes très excités», soutient Chantal Poulin, membre du comité fondateur pour une école alternative dans Hochelaga-Maisonneuve.

Depuis le départ de l’école secondaire alternative Le Vitrail pour La Petite-Patrie, en 2014, le quartier n’avait plus aucun établissement scolaire offrant un programme pédagogique alternatif. Un comité de travaille depuis maintenant deux ans à implanter une école alternative primaire dans le quartier. Parmi leurs nombreuses propositions, celle de l’établissement scolaire de la rue Adam était leur préférée.

«Nous aimions le fait de créer un lien avec une école traditionnelle. Le mouvement alternatif a souvent mauvaise presse comme étant pour l’élite. Nous voulons nous engager et nous encrer dans le quartier», souligne Mme Poulin.

Des séances d’information et de préinscription se tiendront au cours des prochains mois. Selon l’intérêt des parents, l’école pourrait accueillir des classes de maternelles, de premier et deuxième cycles.

«Dès 2016, nous pensons avoir une classe de maternelle et au moins une classe de première et deuxième année. S’il y a assez d’inscriptions, il pourrait également y avoir une classe de troisième et quatrième année», explique Mme Poulin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!