TC Media - Denis Germain Jugée inacceptable par les élus qui ont fait pression, la fermeture complète du boulevard René-Lévesque est réétudiée par le consortium Signature sur le Saint-Laurent.

La controverse entourant la fermeture complète du boulevard René-Lévesque pendant un an, à compter de décembre, pourrait forcer le consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL) à revoir ses plans.

La contre-expertise de la Ville de Montréal sur les impacts de l’enclavement de L’Île-des-Sœurs serait possiblement à l’origine de l’annulation de la rencontre d’information publique prévue le 27 septembre concernant les enjeux liés à la mobilité dans le secteur.

«C’est impossible que j’accepte ce qui est proposé présentement [d’avoir comme seul accès le boulevard Île-des-Sœurs] et l’étude indépendante menée par des services privés prouve que ça ne fonctionne pas», assure M. Parenteau.

À la suite de récents développements dans le dossier, SSL a convenu de reporter la soirée de présentation, au besoin, à une date ultérieure. «La collaboration avec les différents partenaires continue et SSL travaille à différents scénarios de mobilité, dont un qui permet le maintien de la bretelle d’accès à l’A15 Nord dans des conditions sécuritaires», a fait savoir la conseillère aux relations médias, Véronique Richard-Charrier.

À l’invitation de la députée provinciale Isabelle Melançon, des élus municipaux et fédéraux se sont joints à elle le 28 août pour rencontrer les membres d’Infrastructure Canada et de SSL pour entendre les doléances de chacun sur l’incidence de la construction du nouveau pont Champlain sur la circulation locale.

Les plans de SSL sont conçus pour répondre aux échéanciers serrés et respecter le budget, mais si on regarde du point de vue des Insulaires, les impacts sont trop grands, notamment pour les services d’urgence, et pourraient être amoindris selon Mme Melançon.

«J’étais inquiète pour la sécurité des résidents de l’île. Il y a dix jours, SSL a refait une visite du chantier et expliqué ses décisions. Quelques heures plus tard, une contre-expertise de la Ville a été déposée et je crois que c’est la raison pour laquelle la consultation publique a été annulée», soutient-elle.

Solutions
Le maire Parenteau a réitéré sa demande d’ouvrir le boulevard René-Lévesque deux heures en période de pointe, le matin et le soir. L’objectif est de laisser les véhicules passer pour que les Insulaires puissent se rendre au travail et revenir à la maison sans trop de désagréments.

«En journée, le flot de trafic, on peut l’amortir sur un seul rond-point et les employés de SSL peuvent s’activer pareil. En plus, en ce moment, ils travaillent juste sur un quart de travail de jour, alors ils peuvent en rajouter un second puisqu’ils ont la permission d’aller jusqu’à trois», précise le maire.

Un avis partagé par l’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs qui fait d’ailleurs circuler une pétition en ce sens et qui aurait déjà recueilli près de 1000 signatures.

D’ici là, SSL entend tenir son Comité de bon voisinage le 11 octobre, à 19h, tel que prévu au Centre communautaire Elgar, où une mise à jour sera présentée sur les développements associés à l’intensification des travaux du nouveau pont Champlain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!