TC Media - Vicky Michaud Les alertes de débordement d'eaux usées tirent possiblement à leur fin. Un bassin de rétention sera construit dans le quartier industriel de Lachine afin de diminuer le débit dans les conduites d'aqueduc lors de pluies diluviennes.

D’ici octobre 2018, l’eau du canal de Lachine risque d’être sans danger après une pluie abondante. Le conseil d’agglomération se prononcera le 29 septembre sur l’octroi d’un contrat de construction pour le plus gros bassin de rétention sur l’Île de Montréal ce qui éliminera pratiquement les surverses.

Le bassin de rétention Rockfield, construit au coût de 23,9 M$, sera d’une capacité de 45 000 m³, l’équivalent de 18 piscines olympiques. Il récupérera les eaux fluviales du collecteur Saint-Pierre, qui dessert près de 285 000 citoyens, depuis Lachine et le Sud-Ouest jusqu’à Hampstead et Côte-des-Neiges, soit l’un des plus grands bassins de drainage de Montréal.

« La construction de cet ouvrage permettra de réduire de façon significative le nombre de surverses et la quantité de polluants rejetés lors de ces épisodes. Dans la situation actuelle, chaque débordement force la suspension d’activités nautiques le long du canal », commente le relationniste pour la Ville de Montréal, Philippe Sabourin.

Près de 15 débordements sont enregistrés chaque année dans le canal. À plusieurs reprises, le système d’alarme de Parcs Canada avait fait défaut et des citoyens y avaient pratiqué des activités après que des eaux usées y aient été déversées. Avec le nouveau bassin de rétention, ce nombre diminuerait à un ou deux à tous les cinq ans.

bassin-rockfieldProjet attendu
« Le bassin répond aux attentes et préoccupations des usagers du canal Lachine, de même qu’aux organismes et sociétés qui mettent en valeur ce cours d’eau dans le paysage montréalais », ajoute M. Sabourin.

Voilà quatre ans que Lachine espérait ce projet. « Ils vont le construire dans un de nos anciens dépôts à neige que nous n’utilisons plus depuis longtemps parce que la ville-centre était supposée l’utiliser », précise Martin Savard, le directeur technique pour l’arrondissement.

La construction du bassin de rétention Rockfield sera vraisemblablement assurée par la firme EBC, le soumissionnaire conforme ayant obtenu la meilleure note lors de l’appel d’offres. Treize candidats avaient déposé une proposition pour la structure qui sera construite sur le terrain vacant situé en face de la bétonnière Marina, du boulevard St-Joseph.

Aucune entrave à la circulation ou coupure d’eau ne devrait être nécessaire pendant les travaux et les activités aquatiques ne devraient pas non plus être affectées.
Montréal avait déjà effectué une mise à niveau du régulateur Rockfield qui a permis de réduire de moitié le nombre de débordements dans le canal de Lachine cet été.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus