TC Media/Gracieuseté Audrey Veillette s’entraîne pendant deux heures tous les jours de la semaine, en plus du samedi.

Afin d’alléger la facture reliée aux frais de sa dernière compétition, la canoéiste Audrey Veillette, de Lachine, doit avoir recours à une campagne de financement, samedi. Sa participation imprévue au Championnat mondial Olympic Hopes Regatta à Szeged, en Hongrie, du 23 au 25 septembre, a entraîné des coûts d’environ 3500$, somme dont elle ne dispose pas.

«C’est les frais qui sont chargés par Canoë-kayak Canada. Ça couvre l’avion, l’hébergement, la nourriture, les entraîneurs et les inscriptions à la compétition», précise-t-elle. La levée de fonds aura lieu au Club des pêcheurs et chasseurs sportifs du lac Saint-Louis.

Lors de la compétition en Hongrie, l’athlète a remporté en double une troisième place au 200 mètres et une quatrième place au 1000 mètres. En simple, elle a terminé en quatrième position au 500 mètres et en dixième au 200 mètres. C’est d’ailleurs la première fois que la canoéiste a réussi à se tailler une place sur la scène internationale.

Sa participation à cette compétition était imprévue alors qu’elle a été invitée par l’équipe canadienne en début septembre, après avoir obtenu la médaille d’Or au 1200 mètres lors du Championnat canadien, à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Excellente saison
Les succès d’Audrey Veillette n’ont rien de nouveau. L’athlète est montée sur la deuxième marche du podium en 1200 mètres, en juillet, à la Coupe du Canada, à Shawinigan.

La jeune femme de 17 ans s’est aussi mérité la première place au 200 mètres et 500 mètres lors du Championnat provincial, en août, au Bassin Olympique. Avec ses coéquipières, elle a remporté la médaille d’Or en 4500 mètres.

«Quand je suis sur la ligne de départ d’une course, je me sens dans mon élément. Surtout quand je fais de bons résultats, après je suis vraiment contente», indique-t-elle.

Entraînement
Membre du Club de Canoë de course Lachine, Audrey Veillette s’entraîne depuis 2007.

Même si elle vient de donner ses derniers coups de rame de l’année à l’extérieur, la Lachinoise n’a pas l’intention de chômer. Elle a commencé son entraînement intérieur cette semaine, qui consiste à faire de la natation, de la course et de la musculation.

«Audrey est une athlète très disciplinée. Elle met beaucoup de temps dans son entraînement» affirme son entraîneur, Franck Gomez.

En avril, elle s’envolera vers la Floride pour participer à un camp d’entraînement afin de reprendre l’entraînement sur l’eau le plus tôt possible.

Objectifs
Étant championne canadienne de canoë féminin dans la catégorie U-17, Audrey Veillette souhaite se qualifier en vue des Championnats du monde de canoë slalom des juniors, en juillet, à Bratislava, en Slovaquie.

«Le fait que j’ai été au Championnat mondial Olympic Hopes Regatta en Hongrie, ça me donne une idée que je pourrais le faire», soutient la Lachinoise.

À plus long terme, Audrey Veillette rêve de participer aux Jeux olympiques.

D’ailleurs, en janvier, la Fédération internationale de canotage a approuvé un programme de courses avec une égalité homme-femme aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, qui doit être analysé par le Comité international olympique.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus