Gracieuseté/Marché à vos portes Depuis le mois d'octobre, les résidents de deux foyers pour personnes âgées peuvent s'approvisionner en produits frais et mets préparés grâce à une initiative du Marché Saint-Pierre qui livre maintenant à leur porte.

Les personnes âgées de Lachine et du quartier Saint-Pierre peuvent désormais compter sur un marché ambulant afin de s’approvisionner en fruits, légumes et mets préparés. Depuis le mois d’octobre, le Marché Saint-Pierre se rend directement dans deux foyers pour personnes âgées de l’arrondissement.

«L’objectif du programme Le marché à vos portes est de permettre à des gens qui ont de la difficulté à se déplacer, encore plus pendant la saison froide, d’avoir accès à des aliments frais de façon régulière et à des prix abordables», explique le chargé de projet, Justin Loumana.

Une démarche qui semble répondre à une demande.

«Dès la première semaine, nous avons vendu pour près de 150$ et maintenant, quelques mois plus tard, nous avons grandement dépassé ce montant. Quand nous arrivons, les gens nous attendent déjà dans la salle communautaire», ajoute M. Loumana, qui reçoit toujours un accueil chaleureux des résidents.

Autonomie
Préparés par les employés du marché, les pâtés, tartes et autres plats peuvent être commandés à l’avance et récupérés les jours de livraison. Pour les gens qui résident dans leur foyer, c’est une manière de retrouver un peu d’autonomie.

«Avant, je devais me fier sur ma famille pour aller faire ma commande. Maintenant, j’ai l’opportunité de compléter mon alimentation plus régulièrement, précise Claudette, qui habite la résidence Malo de la rue Ouellette, dans le quartier Saint-Pierre. Ils coupent même mes melons d’avance, car je ne suis plus assez forte pour couper ces choses-là.»

Pour certaines de ses voisines, c’est une façon de pallier au besoin de cuisiner et pour d’autres, c’est devenu une nécessité.

«J’ai une condition qui ne me permet pas de manger n’importe quoi. Leurs produits sont toujours frais et j’allais toujours m’en chercher au marché avant. Maintenant, ils viennent à moi, je n’ai plus besoin de m’y rendre avec ma marchette», commente Odette.

Au-delà de se remplir la panse, les résidents profitent aussi de l’événement pour socialiser, briser l’isolement et apprendre à connaître leurs voisins.

Expansion
Pour le moment, le projet pilote ne dessert que des deux adresses. Une fois le système bien organisé, M. Loumana espère pouvoir étendre ses services à d’autres foyers de l’arrondissement.

«Mais pour cela, nous allons avoir besoin de soutien financier. Déjà, nous réalisons que nous avons besoin de plus d’employés et la gestion est de plus en plus complexe», concède-t-il.

L’objectif pour la première année d’exploitation est d’atteindre sept résidences du territoire. Avec un meilleur financement, ils pourraient ajouter le service de popote roulante.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus