Gracieuseté/Robert Séguin Les enfants pourront jouer à la marelle ou encore au hockey bottine dans la ruelle.

Possédant chacun leur propre couleur, les quartiers de Lachine forment ensemble le patrimoine historique et culturel de l’arrondissement. Regorgeant d’anecdotes, le quartier J.-Émery Provost, autrefois connu sous le nom du parc Dominion, replongera dans les Trente Glorieuses dans le cadre de l’événement On se voisine à Lachine.

Au cours des derniers mois, les festivités du 375e anniversaire de Montréal et du 350e anniversaire de Lachine ont permis aux citoyens de redécouvrir ou de découvrir l’histoire de l’arrondissement. Le 1er octobre, la population retrouvera le «bas de Lachine» comme dans le temps des années 50-60 et 70.

Cette époque témoigne de l’évolution du secteur, qui a accueilli de nombreuses familles à l’ère de l’industrialisation. «C’est un quartier d’ouvriers. Les gens nous ont confié des bijoux de témoignages et le public pourra les découvrir. Certains vont même se reconnaître», fait savoir Sylvie Blanchet, la directrice générale et artistique de Productions Multisens, qui offre des formations en théâtre à Lachine depuis plus de 20 ans.

Encore aujourd’hui, de nombreux Lachinois peuvent témoigner de ces changements. La compagnie a fait appel à certains d’entre eux, dont Jean-Mard Hetu, André Robichaud et Paul Fortier, pour transformer le quartier le temps d’une journée.

Programmation
Auteurs, metteurs en scène, scénographe et costumière se sont inspiré de faits et d’anecdotes pour mettre en place des tableaux théâtraux sur la rue Provost, entre la 6e et la 9e avenue.

Une centaine de figurants et comédiens de tous âges, qui ont tous déjà participé à des pièces de Productions Multisens, animeront le secteur. Certains enfileront des costumes d’époque l’instant d’un défilé de mode, signé les Chapeaux de la Chaudière à Lachine.

À travers des mises en scène, le public sera témoin des activités, des coiffures ainsi que de la vie de quartier d’autrefois.

Avant-goût
Les festivités débuteront le samedi avec un tournoi d’improvisation à saveur historique, à l’église Très-Saint-Sacrement. «On a lancé une invitation aux écoles secondaires de Lachine et Dorval. On veut que les jeunes participent à l’événement», invite Mme Blanchet.

Une photo de famille avec les résidents du quartier est prévue à 17h30 sur le parvis de l’église. Une soirée d’animation et de jeux de société sera présentée par le groupe Randolph, suivie de la finale du tournoi d’improvisation.

L’événement On se voisine à Lachine aura lieu beau temps, mauvais temps.

Saviez-vous que…?

  • Tous les après-midis, les résidents du quartier entendaient le coup de sifflet provenant de la Dominion Bridge Company, marquant la fin de la journée pour les travailleurs. Ils rentraient alors à la maison, dont plusieurs ont été construites à partir de matériaux récupérés à l’usine autrefois spécialisée dans la construction des ponts en bois.
  • Avec la construction de l’aéroport de Dorval, en 1941, un camp militaire a vu le jour à l’ouest de la 25e Avenue. La base militaire destinée aux futurs pilotes a fermé en 1959.
  • Pendant plusieurs années, le quartier se nommait parc Descarries en l’honneur de l’ancien maire de Lachine et député provincial, Joseph-Adélard Descarries, qui avait grandement contribué au développement du quartier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!