TC Media/Patrick Sicotte Depuis 12 ans, Émile LaCoste est président de la maison Donalda-Boyer, qui compte 76 résidences.

Le Dorvalois Émile LaCoste a consacré la majeure partie de sa vie au bénévolat, notamment auprès des jeunes. Ses 57 ans d’implication dans la communauté ont été remarqués jusqu’à l’Assemblée nationale du Québec, où on lui a rendu hommage récemment.

Sans même qu’il s’attende à un pareil honneur, M. LaCoste a accepté l’invitation du député de Marquette, François Ouimet, au Parlement du Québec. L’homme au grand cœur a été étonné de constater qu’un hommage lui était rendu lorsque M. Ouimet a pris la parole.

«C’est un bénévole dévoué et passionné. […] Tous ont souligné son sens inégalé de l’organisation et le plaisir et la joie qu’il affiche à assumer ses responsabilités», a fait remarquer le député.

Humble, M. LaCoste a été touché de cet honneur bien mérité.

Parcours
Ayant combattu un cancer du côlon il y a quelques années, celui qui a été conseiller de Dorval pendant une vingtaine d’années n’a jamais cessé de s’impliquer. C’est en 1960 qu’il a fait ses débuts à titre d’entraîneur pour des équipes sportives auprès des jeunes. «Les années passent vite. Mon intérêt principal a toujours été pour les enfants», indique M. LaCoste.

L’homme de 80 ans est déménagé à Dorval avec son épouse et ses enfants il y a 45 ans, après un transfert à son travail. Originaire de Saint-Boniface, au Manitoba, il a travaillé chez Canadien Pacifique, notamment à titre de directeur équipement ferroviaire.

Le père de 4 enfants et 10 petits-enfants a aussi laissé sa trace au sein des conseils d’établissement des écoles qu’ils ont fréquentées. C’est avec le sourire qu’il se remémore l’époque où les élèves de Dorval-Jean XXIII ont été regroupés.

«Ils étaient séparés dans les classes en raison de leur religion et de leur langue. Pourtant, ils se fréquentaient tous en-dehors des cours, quand ils pratiquaient des sports. Comme entraîneur et président du comité des parents, je n’aimais pas l’idée qu’ils soient divisés à l’école», fait-il savoir.

Après de nombreuses démarches, tous les jeunes de l’école secondaire ont été réunis, laissant de côté leurs différences.

Rassembleur
Encore aujourd’hui, Émile LaCoste siège sur divers conseils d’administration, tels que la Maison Donalda-Boyer, les habitations Résidence Maison Jules-Daigle et le comité des activités sociales de l’Église Sainte-Véronique.

«J’aime quand les gens travaillent ensemble. J’ai toujours eu de la facilité à trouver des bénévoles. Avec 10 appels, je peux facilement avoir 100 personnes», rigole-t-il.

Depuis 20 ans, il est aussi président de l’Équipe entreprise, qui aide les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale à se trouver un travail.

«Ça roule! Je suis pas mal occupé et je n’ai pas l’intention de lâcher. Je vais continuer aussi longtemps que la santé va me le permettre», soutient M. LaCoste, qui peut compter sur l’appui de sa femme. Le couple a d’ailleurs célébré ses noces de diamant cet été, soit 60 ans de vie commune.

Ayant toujours la flamme, c’est en toute sincérité et humilité qu’Émile LaCoste souhaite continuer à faire la différence dans sa communauté.

Pour voir l’hommage rendu à Émile LaCoste:

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!