TC Media/Patrick Sicotte La première cohorte, formée de huit jeunes, se termine cette semaine. À travers différents ateliers, ils ont acquis des compétences professionnelles, notamment pour la recherche d’emploi et la préparation à l’entretien d’embauche.

Intégrer le marché du travail présente son lot d’obstacles, notamment chez les jeunes. Afin de trouver leur place, des Lachinois reçoivent un coup de pouce du Carrefour Jeunesse Emploi de Marquette.

Dans le local de la rue Notre-Dame, près d’une dizaine de jeunes ont le nez dans les livres et les yeux rivés sur les ordinateurs. Avec des intervenants, les chercheurs d’emploi, dont la plupart n’ont pas complété leur secondaire, apprennent les stratégies de recherche d’emploi durant cette formation de quatre jours par semaine, pendant huit semaines.

Marc-Olivier Poulin, participant au projet «Prépare tes avenues».

«J’aime les jeux vidéo, les animaux et la mode. Je rêve d’avoir ma propre entreprise en musique. J’ai compris que j’avais les aptitudes pour le faire, soutient Marc-Olivier Poulin, un participant de 21 ans qui a suivi la Formation préparatoire au travail (FPT) à l’école secondaire Dalbé-Viau. J’apprends à mieux me connaître et à être professionnel lorsque je rencontre un employeur.»

Bâtir son expérience
Plusieurs emplois exigent aux candidats de disposer au préalable d’années d’expérience, ce qui décourage certains jeunes. Avec le projet «Prépare tes avenues», les participants acquièrent une expérience de travail d’une durée moyenne de 16 semaines, tout en recevant du soutien du CJE de Marquette durant le processus.

Les entreprises peuvent combler leurs besoins de main-d’œuvre et avoir accès à des subventions gouvernementales. «On vise à ce que 70% des participants se placent sur le marché du travail et maintiennent leur emploi», soutient Nathalie Viel, la directrice adjointe du CJE de Marquette.

Au total, 24 jeunes âgés de 16 à 30 ans se joindront au projet «Prépare tes avenues». Pour être admissibles, les participants doivent avoir leur citoyenneté canadienne, être sans emploi ne pas être aux études. Les prochaines cohortes sont prévues en janvier et en avril.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!