La soirée de clôture des festivités du 350e de Lachine, samedi, a été à l’image des  quatre autres célébrations qui l’ont précédée: une réussite logistique, artistique et météorologique.

Ce soir-là un vent léger émanant du fleuve tout près nous rappelait que l’hiver était à nos portes. Une fois à l’intérieur, avant le spectacle, tout l’monde semblait connaître quelqu’un. Les 30 rangées de bancs de l’église des Saints-Anges, 1 000 places assises, bourdonnaient d’un murmure respectueux.

Les préposés à l’accueil et placiers étaient costumés. Des personnages de gentilshommes, de commères du village et Cavelier de La Salle sont venus s’adresser à la foule. Même l’ex-maire de Lachine de 1925 à 1933, l’architecte Dalbé Viau, a fait un discours du haut de la chaire. Décédé en 1938, c’est lui qui a d’ailleurs dessiné les plans de l’église Saints-Anges où se déroulait la soirée.

La présidente d’honneur des festivités, l’animatrice et productrice Chantal Lacroix, était la maîtresse de cérémonie. C’est à Lachine qu’elle a fait ses études, au Collège Sainte-Anne. Elle y a vécu certains des moments les plus marquants de sa vie. « Je vis maintenant à la limite de Dorval, mais j’ai déménagé mon entreprise sur le boulevard Saint-Joseph. Mes amis sont tous ici et ma vie sociale se passe à Lachine», précise-t-elle.

En avant la musique
L’acoustique incomparable de l’église a donné des ailes à la portion spectacle de la soirée. D’abord, l’ensemble musical baroque Les Boréades de Montréal, fondé et dirigé par le Lachinois Francis Colpron, a installé l’ambiance historique recherchée. Les 11 virtuoses, allant du violon au clavecin en passant par la flûte, ont ravi l’auditoire.

Ensuite, le Chœur Ambiance de Lachine, composé de 70 artistes locaux, dont deux harpistes, ont fait passé l’événement de solennel à festif. Le directeur artistique, Yves Garand, a même chanté Noël Blanc/White Christmas, au plus grand plaisir de la foule. Parmi elle, l’ex-chef du Nouveau Parti démocratique Thomas Mulcair, dont l’épouse, Catherine Pinhas, était choriste.

La mairesse aux anges
La nouvelle mairesse de Lachine, Maja Vodanic, était aussi ravie puisque son mari faisait également partie du chœur.

«On célébrait le passé, mais également avec Noël, le début d’autre chose. À Lachine, nous sommes tissés serré et ça perdure», a-t-elle dit.

Derrière ce succès, soulignons également l’implication des bénévoles, mais aussi de Marie-France Désy et de Chantal Maheu, qui ont coordonné les festivités durant toute l’année des 350 ans de Lachine.

Du lancement des fêtes le 31 décembre 2016, sous une neige féérique, lors de l’inauguration du parc de la Marina d’escale, en passant par la Fête des neiges, la Fête nationale et les nocturnes historiques – un projet de quartier dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, tout a baigné dans l’huile.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!