TC Media/Archives Maja Vodanovic a été élue en novembre pour un premier mandat à la tête de l’arrondissement de Lachine.

La nouvelle mairesse de Lachine, Maja Vodanovic, a connu une année effervescente, qui s’est conclue avec une victoire électorale. Conviée par le Messager Lachine et Dorval à s’exprimer sur ses accomplissements en 2017, elle dresse un bilan positif des douze derniers mois.

Mme Vodanovic a débuté l’année en présentant sa candidature à la mairie de Lachine sous la bannière de Projet Montréal, après avoir fait son entrée en politique municipale en 2013 comme conseillère d’arrondissement dans le district du Canal.

Après une lutte à quatre, les Lachinois ont élu tous les candidats de Projet Montréal le 5 novembre. À la tête de Lachine depuis un peu plus d’un mois, l’équipe planche déjà à améliorer les communications avec la population.

«Si Lachine veut se démarquer, on a besoin des citoyens. Je pense que les Facebook Live, ça va aider à créer ce momentum. Les gens vont pouvoir venir, suivre et s’impliquer avec nous», indique celle qui s’est vue confier la présidence de la commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs.

Bons coups
Parmi les meilleurs coups de 2017, Maja Vodanovic note l’adoption de la politique d’achat local et la mise en place du PRAM-Commerce, qui permettra notamment de revitaliser les artères principales.

«Ce n’est pas juste moi qui l’a fait en un an. C’est quatre ans de travail avec l’équipe en place, mentionne-t-elle. Le travail sur la rue Notre-Dame commence à porter ses fruits.»

La mairesse de Lachine se réjouit notamment de l’arrivée de nouveaux commerces au sein de l’arrondissement, tel que le marché Station Angus au Marché de Lachine ou la nouvelle librairie.

Fervente défenderesse de la préservation du patrimoine des Sœurs de Sainte-Anne, Mme Vodanovic ajoute à ses victoires l’acte de donation d’un lot de plus de 900 objets au Musée de Lachine. Le Centre historique des Sœurs de Sainte-Anne a fermé ses portes il y a trois ans.

Sur la liste des réussites figurent également l’ouverture d’un point de service du Bureau Accès Montréal (BAM) à Saint-Pierre, l’embellissement du tunnel piétonnier à Saint-Pierre et l’implantation de la collecte des résidus de table dans tous les secteurs de l’arrondissement.

Déceptions
Maja Vodanovic déplore la réduction de 321 000$ aux bibliothèques Saul-Bellow et Saint-Pierre. Cette décision a été prise cet été par l’ancienne administration de la ville-centre en raison du nombre de prêts de livres. «Il y a plus de fréquentations et plus de sorties de livres, soutient la mairesse. Des négociations sont déjà en cours.»

Pour maintenir des services de qualité et les heures d’ouverture à 63 heures plutôt qu’à 53, le conseil a dû puiser dans le surplus accumulé de 8 M$. «Dans un quartier qui a beaucoup de familles, qui a beaucoup de décrochage scolaire, on veut aider ces gens-là. La bibliothèque est un très bon outil», estime Mme Vodanovic.

350e
L’ensemble des fêtes du 350e anniversaire de Lachine aura été un véritable succès. «On a découvert des talents locaux. On a assisté à un resserrement des liens au sein de la communauté», souligne-t-elle.

Pour poursuivre sur cette lancée, l’arrondissement a alloué un montant de 25 000$ pour la réalisation d’initiatives citoyennes au sein de l’arrondissement, tels que des événements ou des activités.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!