Approcher les aînés de notre entourage ou du quartier pour les diriger vers les ressources disponibles dans le but de les sortir de leur isolement n’est pas toujours chose facile.  C’est pourquoi le centre-multi ressource de Lachine (CMRL) et la Table des 50 ans et plus, déploiera en septembre son projet Sentinelle en veille.

Avec des formations gratuites, le projet a pour objectif de créer un réseau d’entraide, où des citoyens et des commerçants savent repérer des personnes âgées en état de vulnérabilité et trouver les bons mots pour les convaincre de se faire aider. Selon le CMRL, bon nombre d’entre elles n’ont pas connaissance des ressources qui existent, telles que des associations qui proposent des activités sociales et récréatives.

«Il y a déjà des gens qui font ce travail d’aider des aînés, mais nous voulons aller plus loin. Nous comptons déjà travailler avec les organismes communautaires et former les bénévoles à être des sentinelles, ensuite nous irons rejoindre les autres citoyens», souligne Jean Dumas, coordonnateur du réseau au CMRL.

Ces citoyens ainsi formés pourront à tout moment contacter le centre et obtenir de l’aide si nécessaire.

Publicité

Pour promouvoir Sentinelle en veille, le jeune étudiant en sociologie de 22 ans, Olivier Rousseau, parcourt Lachine à vélo.

«Je m’arrête dans les lieux publics et je vais à la rencontre des gens pour leur apprendre qu’une ressource sera bientôt disponible. Ils reçoivent très bien la nouvelle. Après tout, on connaît tous des aînés dans notre entourage», explique-t-il.

L’année dernière, dans le cadre d’une recherche sur les besoins des personnes aînées de Lachine, des intervenants et bénévoles de plusieurs organismes de Lachine accompagnés par des cadets du SPVM on visité 1400 portes et rencontré environ 300 personnes de 50 ans et plus.

«Cet exercice de repérage nous a permis de nous rendre compte que certaines personnes ignoraient les ressources existantes dans la communauté», précise M. Dumas.

Certains quartiers comme Saint-Pierre, Duff-Court ou encore Lachine-Est ont des proportions élevées de personnes vivant seules, avec un faible revenu et souffrant d’incapacités.

À Lachine plus particulièrement, la concentration d’aînés y est plus élevée que la moyenne nationale, avec presque 20% de 65 ans et plus.  Selon un rapport de Québec ami des aînés paru cette année, 14% des personnes âgées interrogées ont le sentiment de ne pas être soutenu par leur entourage, qui serait souvent trop occupé, éloigné ou qui vivent des conflits familiaux.

En faisant ainsi sortir les aînés de l’isolement, M. Dumas espère que cela leur permettra de garder une meilleure autonomie et que leur milieu de vie sera maintenu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!